Signification rêve

La quête vers la venue

J’erre à un endroit qui m’est connu, si connu, que je m’endors à cet endroit.

Je me réveille et je suis de nouveau dans mon lit, jusqu’à ce que je me téléporte.

Me voilà dans un couloir de lycée qui a pour particularité d’avoir des murs en marbre, je suis seul, avec une femme d’environ mon âge. Je ne distingue pas son visage et ne la vois qu’à certains moments.

Cette dernière possède un trousseau de clefs entièrement fait en or. Elle disparaît et la sonnerie retenti. Je m’en presse alors de trouver une sortie quand soudain, j’entends un bruit sourd comme si quelqu’un avait cogné contre un casier. Le bruit venait d’un Minotaure.

A ce moment mes souvenirs sont flous, mais ce dernier s’est trouvé en mauvaise posture, j’ai donc passé un accord pour que chacun aide l’autre.

La femme réapparaît et me donne le trousseau.

La porte que j’ouvre mène au Vatican où je me retrouve nez-à-nez avec le pape, il embrasse le milieu d’un crucifix et se suicide d’une balle dans la tête.

Suite à ça un puissant rayon de soleil m’éclaire et laisse paraître mon ombre sur l’autel. Mon cœur bat si vite que je bondi de mon lit avec une telle énergie...


Ce que je note simplement, c’est que toutes les portes vous sont ouvertes :
- grâce à la femme aux clefs d’or de votre âge (image de l’anima ?),
- par cet accord avec le Minotaure.

Il n’y a que la porte du Paradis qui vous semble interdite...

Bref, je n’ai pas compris le sens de votre rêve, mais serait très heureux d’en parler avec vous (voir sur ce site).




Recherchez "La quête vers la venue" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact