Signification rêve

Ce sont deux rêves très brefs

Consultez notre dictionnaire des rêves

Dans mon premier rêve, je compare cela à " tourner manège", je ne sais pas pourquoi toujours est t-il que dois trouver ce qui se trouve derrière la porte de la chambre de mon colocataire, je le sais et je le vérifie une chèvre et un mouton, le rêve s’arrête là.

Le deuxième est aussi bref, j’ai dans mon rêve quelqu’un qui m’aime, un homme, je ne semble pas avoir l’âge que j’ai actuellement, je suis plus jeune, c’est mon heure, je dois mourir, c’est inéluctable, on n’est main dans la main, et on n’en parle, de plus je ne sais pas pourquoi, on doit me couper la tête avant d’être incinérée.

Dans le rêve ce fait (me faire couper la tête) m’angoisse et mon copain cherche des mots pour me rassurer.

"Tu verras tu ne sentiras rien", on n’est dans une maison que je ne connais pas, il me demande de sortir, là il s’arrête pour parler à un de ses copains, il parle du lendemain.
Pour moi, le rêve est terrible, je ne suis pas malade, je vais bien mais l’inéluctable est là, je vais mourir je le sais, et tout à coup l’angoisse est terrible, je prends conscience que je ne serais plus là, le mot "absence" "douleur de laisser les miens", de n’être plus rien, prend tout son sens, comme si toutes mes convictions de vie au delà de la vie s’évaporaient, fondaient comme "neige au soleil". Et là le poids, l’angoisse de ce rêve m’a réveillé.

Quand je suis sortie de cette maison il faisait nuit noire. Il est vrai que si je meurs mes enfants savent tous que je veux me faire incinérer.


Ce second rêve vous inquiète, plus que le premier qui semble reprendre des éléments de votre quotidien pour les assembler sous des formes nouvelles. Mais pour moi tous les rêves fonctionnent ainsi. Ils puisent leur origine dans notre passé, dans le présent du sommeil, et s’ils disent le futur c’est parce qu’ils l’imaginent, tentent de l’imaginer justement.

Pourquoi chercher à imaginer l’avenir ? Pour s’y préparer. C’est le but des rêves : nous préparer à toutes les éventualités. La mort en est une. Les rêves de mort sont lourds car ils nous confrontent réellement à notre finitude, alors que notre conscient sait nous faire penser à autre chose.

Mais ce qui est intéressant dans ce rêve, c’est l’homme, aimé, qui vous aime, symbolique, cette partie qui vous dit qu’il faut d’abord vous couper la tête. Comment comprendre cette image : comme se couper du conscient. Il faut abandonner la conscience, ne plus se rattacher au mental, être dans l’acceptation de ce qui va advenir. C’est un beau message d’espoir finalement. Mais dans votre rêve, durant lequel votre conscience n’est pas totalement absente loin s’en faut (sans quoi l’angoisse n’aurait pas été aussi présente), votre Moi refuse cette idée de perdre la tête, cette folie.

Pourtant l’homme vous aime, et il vous affirme que vous ne sentirez rien. Face à la mort, la solution proposée semble donc abandonner toutes ses pensées. S’en remettre à l’inéluctable. C’est un message incompréhensible pour le Moi. Le rêve vous réveille sur ce conflit entre conscient et inconscient.


Vous m’indiquez ne pas avoir compris mon interprétation.

Peut-être parce que je ne sais pas de quoi vous pouvez avoir peur face à ces rêves. En aucun cas ils ne disent un avenir dans lequel vous seriez physiquement condamnée.

En revanche, d’un point de vue symbolique, la perte nécessaire de la tête me semble interprétable comme le besoin de quitter le mental pour dissoudre l’angoisse de mort. Ne plus penser à la mort, c’est ne plus en souffrir quelque part. Sans compter que la peur de la mort cache souvent la peur de vivre...




Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact