Signification rêve

Interprétation de la situation

Bonjour Monsieur,
Si l’on voulait savoir le pourquoi de la chose c’est simplement parce-qu’à être perdu il est bon de savoir se pencher sur le travail d’autres personnes pour en améliorer le sien.

Cet article vous l’aurez compris par sa description est comme un gros point d’interrogation au centre d’une boussole.
Lorsque je reprends vos précédentes interprétations selon vous j’aurais refusé de boire la materia prima. Je ne vois pas à quoi cela se rapporte, mais ne pas avoir répondu (peut-être un peu volontairement) à un acte de pénétration intuitive pourrait-il s’y rapporter ?
je fais référence à cet article et à la fin de son premier rêve *2

*1 J’ai néanmoins répondu à une autre chose que me demandait mon inconscient et qui était de se rapprocher de la mère dans le rêve 5 de cet article .

Ensuite il est dernièrement apparu une sorte de dialogue intérieur au réveil qui disait :
"Mais pourquoi avoir appelé ma femme Emma Jung alors que Emma est la fille de Jung ?"
Petite auto-interprétation : Là dedans je lit qu’après avoir répondu à *2 je me suis approché de *1 sans pulsion agressive, donc sans animus.

Aussi dans le précédent article vous me poussiez à me demander ce que symbolisait ce lézard et la pieuvre en parties archaïques de moi. La pieuvre est un retour du refoulé, n’est-ce-pas ? L’équivalent de ce tatouage de bouteille d’eau que l’on m’a fait. Donc je suis possessif alors que je n’ai pas bien répondu à *1 ? Pour le lézard je ne sais pas, un instant de réflexion sur le Soi peut-être, j’ai franchement l’impression de ne faire que ça, d’être largué et d’y réfléchir constamment.

Je clôture donc l’article avec mon dernier rêve :

Je me réveille au bord de la plage sur le sable, à ma gauche les falaises sont immenses et je n’en vois pas le bout. A ma droite la mer est grise. De ma bouche sorte 6 insectes, des cloportes dont trois blancs et trois marrons. Je trouve ça répugnant, je m’écœure moi-même.
Je dois aller rejoindre mon meilleur ami dans une maison. Elle est immense et quand j’y entre je vois le plafond s’élever très haut au dessus de ma tête, j’en ai l’impression qu’il vit dans une nef d’église. Une fois entré je suis directement dans son salon qui lui sert aussi de chambre. Son lit aussi est grand, il y dort et pourtant nous sommes en train de parler par téléphone. Je lui parle de ces insectes qui me sont sortis de ma bouche.
Là je vois un panneau avec des boutons sur ma gauche, comme pour un ascenseur et qui est sensé faire descendre le haut de son lit. Je m’en sert mais ça ne marche pas, je ne le vois pas. Il me dit au lieu de ça qu’une petite fille le retient, elle respire la frayeur. (L’image de la petite fille dans le film Le cercle- The Ring)
Le rêve se termine par une suite de chiffre qui ne semble pas avoir de logique mais l’on me dit que c’est comme ça, que l’on peut aller de 0 à 100 pour repartir de 0 et recommencer.

Et ce matin, j’avais encore des pensées conscientes au réveil. Il me fallait considérer des choses comme aquises et on me racontait que c’était une confrontation entre le sensible et le matériel.
N’est-ce-pas là la deuxième étape de la conjonction des opposés ?
Il y avait toujours cette différence femme/fille qui me faisait penser aux pensées sur Jung et sa fille Emma.

Voilà, j’avais besoin de faire cet article, moins axé sur les rêves pour me désencombrer l’esprit car je n’en peux plus. Je ne détient que très peu le mana quand il s’agit d’interpréter les rêves et je me réfère donc à vous Monsieur, qui avez souligné la question du transfert et du contre-transfert la dernière fois, pour m’éclairer du mieux que vous pouvez.
Je ne connais pas grand chose de la théorie Jungienne, force est de le constater.
Que ce soit pour toutes mes questions, mes interprétations qui finalement ne servent pas à grand chose ou l’avancée montrée par mes rêves. Aujourd’hui à en être bloqué à ce point s’en suivent beaucoup de difficultés.
J’ai donc un grand besoin d’aide.
Merci énormément.


Pas de monsieur sur ce site s’il vous plait, je me permets ici un ton bien plus libre, non professionnel, vous l’aurez noté.

Vous parlez de materia prima, de l’archaïque, or votre rêve commence par : "De ma bouche sortent 6 insectes, des cloportes. Je trouve ça répugnant, je m’écœure moi-même." Cette image semble signifier l’acceptation de laisser sortir, et par la bouche de dire, ce qui vous encombre, les éléments inconscients qui vous écœurent.

Or l’image suivante, celle de l’appartement, permet de voir maintenant une démesure. Tout est trop haut ("très haut au dessus de ma tête", le mental étant généralement ce que l’on situe en haut...), trop grand. Et l’obstacle devient quelque-chose de très petit et de féminin : une petite fille, la frayeur qui va avec. Tout est trop compliqué, ce panneau, ces chiffres, ça tourne en boucle mais ne marche pas.

Notez comme après le rêve vous revenez dans le mental. "encore des pensées conscientes au réveil" ; mais ce sont des pensées inconscientes qu’il faudrait rapporter de ses rêves ! Se laisser porter par l’inconscient, au moins durant le sommeil. Lui laisser sa place. Autrement il s’imposera par d’autres biais.

Après bien sur on peut interpréter. C’est bien de noter que ça n’a pas beaucoup de sens. C’est important en même temps, la conscience aussi ne doit pas être oubliée. Un équilibre à trouver.

Dans ce grand lit, vous dormez tout en étant au téléphone. Relié. Couper le fil peut-être serait un moyen de rester seul dans son sommeil, abandonné à ce que l’on est. Accepter les cloportes que l’on sent en soi dès lors que l’on se confronte aux falaises de notre inconscient.




Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact