Signification rêve

De drôles de ressentis

Je suis debout dans le noir. Je peux discerner mes chaussures mais pas ce qui m’entoure. Il y a d’abord quelque chose qui effleure ma main doucement. Je lève celle-ci pour mieux la voir mais il n’y a rien dessus. On me donne une tape sur l’épaule gauche, je me tourne donc de ce côté mais il n’y a personne. Ensuite c’est la sensation de quelqu’un qui me bouscule qui se fait ressentir ce qui commence à m’agacer. Je me retourne mais ne discerne toujours rien.

Soudain les sensations deviennent plus longues, d’abord celle d’une main posée à plat contre mon dos qui descend progressivement avant de rester un instant en bas de celui-ci. Ce geste me tétanise et je commence à paniquer, je veux partir mais mes membres ne veulent pas bouger.

C’est ensuite un bras autour du cou qui m’étrangle, je m’étouffe et continue de m’étouffer quand celui-ci n’est plus présent. Comme je ne peux pas m’enfuir je me replie sur moi-même en tentant de reprendre ma respiration.

On me tire les cheveux pour me relever avant que quelque chose ne m’attrape dans mon dos. Je suis immobilisée par une étreinte mais tente de m’échapper de celle-ci en paniquant encore plus.

On me soulève alors du sol et je tente de frapper la personne derrière moi que je ne peux pas voir mais que j’imagine grande puisque je ne vois plus le sol. Le rêve prends fin quand je me réveille en sursaut.

Les contacts au départ sont communs mais séparés par un temps, le rythme s’accélère au fil du rêve et les contacts deviennent de plus en plus dur à supporter.


Chaque fois je mets un temps incroyable à publier vos rêves ! Peut-être parce qu’ils sont souvent longs, avec beaucoup d’actions qu’il est difficile de commenter.

Pourtant cette fois, le rêve était plus court peut-être, moins dans le mental, dans une succession d’images, pour plonger dans les sensations, réellement dans le corps.

Au départ les sensations appellent au contact. Puis c’est :
- une main posée à plat contre mon dos qui descend progressivement avant de rester un instant en bas de celui-ci,
- un bras autour du cou.

Pour moi, ces gestes pourraient être des gestes amoureux, qui conduiraient davantage à des sentiments agréables.

Mais ce premier geste vous tétanise. C’est comme si ce premier geste entraînait une dissociation entre le corps et l’esprit : vous voudriez fuir mais votre corps vous impose de vivre ces sensations.

Or c’est à partir de là que ça dérape, et devient très angoissant. Comme si des gestes amoureux conduisaient à une étreinte mortelle.

Quelle angoisse est-ce que cela révèle ? Angoisse face aux désirs du corps, désirs sexuels, désir de l’autre ?




Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact