Signification rêve

L’âge adulte, mais l’usure phallique : Trouver Narcisse

En concluant ce premier rêve par une énorme blaque de l’inconscient à savoir, son meilleur mécanisme de défense il paraît.

Vraiment, il pouvait pas trouver mieux.
Nope.

Rêve 1 :
Ce rêve commence "bizarrement". Je semble être dans un hangar, proche d’une machine, une chaîne faîte pour deux personnes. Mais c’est en bout de chaînes que se trouvent des containers rouges, et en début de chaîne se trouve la matière première, je vais là où on charge cette materia prima. Or il se passe un truc avec elle, je sais pas trop ce que je lui ai fait car je crois que c’est moi le fautif de quelque chose et on doit la transformer.
Elle sous une cloche en verre, type cloche à fromage, et elle est refondue, elle semble couler au travers de tuyaux rouges, ou bien c’est un liquide rouge sang qui coule ainsi je ne sais pas trop. Puis quand c’est fait, lorsque la matière première est refondue il y a des sortes de bonhommes blancs qui sont formés. On leur visse des yeux, c’est des visseuses qui viennent du haut de la cloche les mettre, ces yeux sont blanc, ovales avec un centre en ovale noir. Presque comme des oeufs au plats fixés sur ces bonhommes. Ces bonhommes vont-ils reformer et restructurer le tout sous cette cloche ?
Lorsque c’est fait je peut admirer une autre structure semblable, ce doit être une autre matière première qui a été structurée mais aussi stylisée. Elle a comme un style "Games Of Thrones", elle ne porte aucune cloche au dessus d’elle, c’est un cercle-plateau qui porte la structure. Une sorte renflement marron attire mon œil, ai-je pensé à un dragon ? Je ne sais plus bien.
Puis je pars de ce hangar et découvre une autre pièce derrière ces structures : c’est un vestiaire aux murs bleus en carrelage où des adultes se changent. Je vais à l’étage du bâtiment, marche au travers d’un couloir et découvre l’ancien lycée du colocataire de l’ex de ma copine, je ne m’attendais pas à cela. Les murs sont marrons bois, la lumière diffuse un peu au travers de fenêtre sur la gauche.
Il y a ensuite une scène avec ma grand-mère paternelle, on marche dans l’eau de mer à marrée basse, je ne sait plus trop si je la suit ou bien si elle, elle me suit. On a marché ensemble dans l’eau, on a marché ensemble au travers d’un labyrinthe également, un labyrinthe aux murs en bois marrons, et on en atteint la fin. Là un mur nous bloquait la route pour accéder plus haut, à une porte et un autre couloir sombre.
Maintenant je suis sur une dune en côte et j’essaie d’atteindre un renard qui serait juste un peu plus haut mais que je ne vois pas, il serait dans les herbes sèches, je crois que ma prof de bio est à côté de moi.
Il y aussi une scène où je vais la salle de classe des L2 (niveau à atteindre pour la fin de l’année dans la réalité) où tout est fait de bois. Il y a des bancs, des tables habitées par des minis préau en bois soutenu par des poteaux assez fin, c’est bizarre. J’examine un poteau à droite d’une table et il porte une sorte de LED non allumée ou bien de disjoncteur, au poteau de gauche il y a un petit creux pour y porter la même chose également, mais sans LED/disjoncteur. Cette salle est petite 20 à 30m² je dirai.
Suite à cela je suis au RDC d’un bâtiment et je souhaite assister à un cours de sport, pour ça je vais à un bureau où se situe une dame. On me dit que j’arrive trop tard, je suis là à 9h45 alors qu’il fallait y être à 8h15, dommage c’était un cours de piscine en plus !
Enfin je suis dans la douche de ma copine avec elle, elle est sous la douche moi en dehors. Elle me dit que j’ai une tête à sucer et me fait une fellation au niveau du gland tandis que je remarque que mon pénis est vraiment vraiment long et grand de sorte qu’elle n’ait pas à se baisser, lui arrivant direct au niveau de la bouche. Je me demande si ma peau ne va a être irritée.
Le rêve se conclure dans les toilettes d’un bar avec une ex de l’ex de la copine. Je l’y attends à moitié caché pour ensuite coucher avec elle derrière un mur. Elle entre et je me demande si ou bien je vais lui faire un cunnilingus ou bien si je vais coucher avec elle, je ressent être aussi attiré par l’un que par l’autre.

"Et que dit le rêve ?" :
D’abord que j’ai fait un truc qui transforme mon inconscient, ma materia prima avec cette "ma - chine". Qu’ainsi l’énergie de vie, l’énergie de l’anima et de la réceptivité à l’autre "coule" différemment. J’ai une qualité d’observateur sur la chose,mais aussi maintenant d’acteur permise par cette cloche en verre et cette transformation est visiblement dépendante de quelque chose de plus grand que soi, il y a les visseuses, les vices ?
Est-ce vers cette seconde structure que je me dirige avec son marron ?..
Aussi j’ai atteint l’âge adulte et si je ne me sent pas heureux quelque part j’ai ce qu’il faut pour être indépendant, étant alors adapté à l’horloge interne.
Puis il y a ce rapport à la grand-mère avec laquelle je suis dans le peu d’inconscient, comme si réduire l’inconscient permettait en fait de la rechercher ou d’évoluer avec elle, ce n’est pas une théorie mais un vrai constat.
Bref il va falloir passer du Moi au Soi. Il faut le 8 et non le neuf, le 4*2 et non la fin de cycle. le Soi réalisé plus que la totalité réalisée d’ailleurs selon les minutes.
Or il y a un recoin pour placer la lumière là à gauche au niveau de l’inconscient. Un truc, un emplacement créé pour y mettre un autre Moi.
La fin du rêve semble signifier que c’est l’absorption du phallus par la copine qui est irritant en tant que cause. Remis avec humour pour créer le Moi (par simple rapport que j’ai au mécanisme de défense, l’humour toujours, que la copine met en place à cette scène) qui se dirige vers la vie naturellement.

Alors oui je ne sais plus bien si je veux faire un cunnilingus ou bien risquer d’être encore plus irrité en allant coucher directement, mais m’est avis qu’à attendre comme ça pour coincer une autre derrière un mur il s’agit en fait non de kidnapper mais attendre sagement.
En attendant, je me dit que c’est maintenant qu’il s’agit de trouver narcisse, ce que j’ai écrit dans le titre de l’article, acte purement et simplement intuitif pour signifier le dégagement symbolique du père. Ben oui parce-qu’à cette dernière scène Ego est passé par Alter pour accéder à l’Objet (on parle de coucher avec l’ex de l’ex de la copine). Et si égo passait par égo pour atteindre l’objet ?
C’est un peu le narcissisme, l’amour pour l’amour de l’amour. S’aimer ainsi ouvre à l’autre.
Aussi, cette fille, cet ex de l’ex est une personne que je trouve réservée, pas blasée dans tout les cas.


Le rêve commence par cette image : "une chaîne faîte pour deux personnes".

Ensuite, l’image de la materia prima et de sa transformation apparaît avec une telle évidence que je ne sais pas quoi en penser. C’est tellement évident que cela en devient pas simple...

Or c’est vers cette recherche de simplicité, et vers le passé, que vous conduit ce rêve : un ancien lycée, votre grand-mère, le bois comme matériau, la recherche du corps (sport, piscine) qui se conclue par un rendez-vous manqué.

Ce qui est certain, c’est qu’il manque l’autre personne. Alors le rêve conduit vers des partenaires potentiels, avec une exagération très puérile finalement de la taille du pénis, et une façon de se cacher de l’ex, "à moitié caché", comme un petit enfant qui joue à cache-cache justement.

Si Narcisse est présent dans ce rêve, c’est par son absence peut-être.

Il ne me semble pas que le rêve nocturne soit le bon moyen de travailler cela.




Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact