Signification rêve

Sortie en forêt

Il s’agissait d’une sortie scolaire, nous marchions depuis un moment, nous sommes arrivés dans une forêt que nous avons traversée pour arriver vers une clairière, un endroit où le ciel semblait creuser un trou dans les cimes d’arbres.

Il fallait nous protéger des ours la nuit, il fallait tous nous mettre en hauteur sur la colline de cet endroit. Nous nous sommes donc mis à la gravir. Nous y avons tous déposé nos sacs à dos et sommes vite redescendus pour aller nous restaurer dans le seul lieu en dur de cet endroit, un genre de cabane faisant office de cuisine et d’infirmerie en même temps et tenu par une dame gentille âgée de la cinquantaine…

Sans lien logique je me suis retrouvée seule dans cette clairière à la nuit tombée, je voyais des ombres d’ours se balader dans le paysage et j’ai cherché à rejoindre la colline sans repère dans l’espace. Je me suis endormie à même le sol, au pied d’un grand arbre.

Je me suis réveillée sans personne autour de moi, tous étaient repartis me laissant seule, plus de sac à dos non plus. La dame m’a très gentiment accueillie chez elle, dans cette cabane multifonction, la journée passa sans que personne ne vînt me chercher mais je m’y sentais en sécurité. Ouvert sur l’extérieur, l’intérieur de cet endroit était tout en bois. Plusieurs personnes s’y arrêtèrent en cours de journée, chaque intrusion semblait me déranger, je sentais le besoin qu’ils reprennent vite leur chemin, me laissant tranquillement discuter avec cette femme dont la voix, posée, était un réconfort permanent, une douceur de chaque instant. En fin de journée, je suis rentrée par mes propres moyens ayant l’impression d’avoir trouvé ce que je cherchais…

Un comité d’accueil m’attendait, heureux de me retrouver, parmi lequel se trouvait cet homme dont je suis secrètement sous le charme dans la réalité, il s’avança vers moi pour me rendre mon sac à dos. Celui-ci me prit en aparté avec le sourire, m’enlaçant du bras par-dessus mon épaule et me glissant à l’oreille doucement qu’il avait bien reçu mes mails (envoyés dans la réalité et restés sans réponse) qu’ils étaient joliment écrits et qu’il aimerait aller voir plus loin, ensemble Nous partîmes à plusieurs adultes en voiture sans que je sache où nous allions. Fin


Une clairière, c’est un peu de lumière au milieu de la forêt. Un raie de conscience au milieu du rêve, de l’inconscient dans toute sa splendeur.

Et le danger qui hante cette forêt, ce sont les ours, la puissance incontrôlée de l’inconscient.

Or vous allez trouver refuge :
- tout d’abord au "pied d’un grand arbre", symbole tellement profond dans l’inconscient qu’il est dit archétype,
- dans une "cabane faisant office de cuisine et d’infirmerie en même temps".

Désolé de vous renvoyer ainsi à notre dictionnaire des rêves, mais votre songe est extrêmement symbolique, provenant certainement des profondeurs de votre inconscient, ce qui explique son importance, qu’il vous a marquée et que vous puissiez le restituer avec autant de netteté.

Si la cabane est dite "multifonction", c’est surtout la femme qui la tient qui joue tous les rôles. "Cuisine et infirmerie" : nourriture et soins. C’est la bonne mère, substitut de la mère réelle éventuellement (en notant que le féminin du symbole de l’ours pour Jung), celle auprès de qui vous allez vous ressourcer, dans la cabane, lieu dont la simplicité se prête à ce besoin. Cette cabane est ouverte sur l’extérieur, le monde externe, et l’intérieur est en bois, autre symbole qui dit la simplicité. Le grand arbre (et l’on note ici la construction du rêve, les évolutions du scénario sur le thème du bois) joue précédemment ce même rôle.

Vous êtes allée à la rencontre de votre mère intérieure, et pour cela vous vous êtes séparée du groupe avec lequel vous étiez, puis vous attendiez le départ de ceux qui passaient là ("chaque intrusion semblait me déranger", le mot intrusion faisant là encore penser à la mère intrusive, même si ce n’est pas le thème du rêve, même si pris isolément ce rêve ne dit rien sur ce thème, la bonne mère comme substitut de la mère réelle est une hypothèse). Ensuite seulement, une fois ressourcée, vous avez pu revenir à l’extérieur, comme la construction de la cabane vous y préparait d’ailleurs. Et là vous retrouvez l’homme que vous aimez, et il vous vient en aide pour vous aider, porter à votre place votre bagage.

C’est un très beau rêve, à votre place je l’encadrerai pour le mettre dans ma chambre ! Car il a dû générer des énergies très positives, au réveil, mais surtout car il constitue la preuve qu’existe pour vous un lieu aussi confortable, où vous pouvez vous rendre chaque fois que vous le désirerez, sans qu’il soit utile de se perdre dans la forêt chaque fois (quoique, si la forêt est le lieu des rêves...), car ce lieu est en vous.
Aussi, cette cabane me semble être une représentation de votre Moi Idéal, un lieu ouvert sur l’extérieur, d’une très grande simplicité intérieure, avec cette voix posée, réconfort, douceur. Cette voix ! La voix rêvée de la mère. Votre voix intérieure.




Recherchez "Sortie en forêt" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact