Signification rêve

L’intrus de la fête

02/08/2018 :

Je ne me souviens pas du début du rêve mais je sais qu’il y en avait un.
Je le raconte après quelque jour donc les souvenirs ne sont plus très frais.

Je suis sur le siège passager d’une voiture avec G.W qui conduit. Il me dit qu’il avait besoin de quelqu’un à coté pour ne pas se sentir seul, nous avançons dans une ville que je connais peu mais que j’ai déjà parcouru de nuit à pied. En reconnaissant la rue d’un ami et en montrant celle-ci à G.W je lui dis qui y habite et comprend que la maison d’à côté, de laquelle sort un son très fort (vraiment très fort si bien que je me demande comment j’ai fais pour ne pas me réveiller) et qui fait une fête, et celle d’un camarade de classe et meilleur ami du voisin que je connais.

Il se gare et me dit qu’il est désolé que je ne sois pas invité à la fête chez C mais qu’il me remercie d’avoir tout de même accepter de l’accompagner alors qu’il fait nuit et que n’ayant pas le permis je n’ai aucun moyen de rentrer. Je lui réponds que ce n’est rien et qu’il peut aller profiter de sa soirée et que je me rendrais à pied chez G.B car j’ai déjà fait le trajet une fois et que ce ne devrait pas être dure à retrouver. C sort de chez lui pour accueillir son invité et m’explique qu’il prête sa maison pour une fête mais que les deux filles qui l’organisent ne savaient pas que je viendrais pour accompagner G.W. Je lui explique que cela m’importe peu et le rassure sur le fait que je vais pouvoir rentrer chez moi grâce à G.B.

Je commence le chemin alors que les deux garçons rentrent dans la maison mais deux filles en robes de soirée me rattrapent plus loin et me dise de venir à leur fête. Je ne les connais pas et leur dis que je ne veux pas être convié n’y venir avec elles et qu’elles devraient retournées auprès de leurs invités. Je passe d’ailleurs exprès par les gravas et zone en travaux pour qu’elles ne me suivent pas ce qu’elles ne peuvent d’ailleurs pas faire avec leurs talons. Après avoir passé une grand route dangereuse en courant je m’aperçois que les filles ont du mal à courir et en profites pour tenter de les semer et qu’elles me laissent tranquille. J’entends leur voix au loin avant d’être arrêté par une fille en survêtement, métisse et que je ne connais pas (même après réflexion aucune des trois filles ne fait partit de mon entourage), qui me dit de passer par les chemins de fers.

Ceux-ci sont sur plusieurs étages différents et les escaliers sont remplis de livre en tout genre et j’aimerais m’arrêter pour lire le tome 3 d’une série que j’ai pas pu acquérir. La fille métisse disparaît dans un escalier à droite alors que j’en ai pris un à gauche un étage au-dessus d’elle. J’entends la voix des deux autres filles venir me déranger et je me planque derrière des livres le temps de lire l’ouvrage et de le reposer à sa place. Au moment où les filles sont arrivées à mon niveau je me souviens avoir regardé l’autre escalier et avoir voulu traverser pour rejoindre la fille au survêtement mais un train est arrivé à vive allure et la traversée m’a parut plus dangereuse donc je n’ai pas bougé.


Tout le début de ce rêve vous montre tentant d’échapper à ceux qui vous ressemblent, ou plutôt aux jeunes de votre âge auxquels vous pourriez ressembler.

Mais vous les fuyez, et peut-être un peu par peur, car votre tentation est d’éviter tout échange, de vous cacher d’eux : "je me planque derrière des livres".

Il n’y a que cette métisse, différente de vous par conséquent, qui vous attire. Que représente exactement ce personnage du rêve ? C’est la clé de ce rêve, or elle est en vous, à l’intérieur. Une partie différente dans tous les cas, à laquelle vous n’êtes pas encore totalement connectée (car elle vous fuit, ou plutôt vous ne parvenez pas à capter son énergie).




Recherchez "L'intrus de la fête" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Qui sommes-nous ? | Partenaires | Légal | Contact