Signification rêve

Mon Père mort pleure

Consultez notre dictionnaire des rêves

Bonjour,

Nous sommes au salon de la maison de mes parents le lendemain du décès de mon père (ndlr dans la réalité il est mort le 15/12/2015). La table du salon est positionnée dans l’alignement de la porte ce qui n’est pas le cas dans la réalité.

Je suis assis sur la dernière chaise à droite en regardant vers la porte.

Quant tout un coup il apparaît très affaibli plus petit que sa taille habituel je dirais 15 à 20cm, le teint bronzé voir orangé. Il est en larme et il n’a plus d’œil droit.

Aussitôt je me lève et je le prend dans mes bras en le réconfortant.

Je me suis réveillé ensuite car l’image était trop dur pour moi.


Ce décès de votre père est encore récent. L’image interne que vous avez de votre père, l’imago, est donc investie dans certainement nombre de vos rêves.

Ici, ce qui me semble important, c’est cette réduction de taille, que l’on observe souvent en rêve éveillé. L’image que vous aviez de votre père perd de sa dimension. Si ce père était très marquant, très idéalisé, on note ce que cette réduction traduit dans votre évolution psychique.

Mais c’est un signe de castration qui accompagne cette image : l’œil gauche absent. Aussi, c’est autour de ce complexe de castration qu’une réduction a lieu. Le père ne peut plus être castrateur, car castré à son tour. On entre là dans le vocabulaire de la psychanalyse freudienne, parce que je crois que vous le connaissez bien. Mais il y a quelque-chose de cet ordre là : vous ne pouvez plus craindre, vous dépassez cette crainte ici, parce que l’image antérieure que vous pouviez avoir de votre père est morte en vous.

Le rêve se passe le lendemain du décès du père, c’est à dire en langage des rêves suite à une transformation interne, le passage d’un état (mort à lui-même) à un autre (renaissance).

Alors, libéré, vous pouvez prendre votre père dans vos bras.

C’est une très belle réconciliation avec le masculin.




Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact