Signification rêve

Feu à la tonnelle

Consultez notre dictionnaire des rêves

Je suis sous une grande tonnelle orange, en matière synthétique, en compagnie de ma grand-mère paternelle (qui est décédée).

Elle s’abrite sous un parapluie.

On a l’intention de faire une barbecue.

2 hommes sont là également, et allument le feu sous la tonnelle qui commence à s’embraser par le bas.

On réussi à l’éteindre en marchant dessus.


Suite à l’analyse d’un précédent rêve, vous m’indiquiez : "Ce qui me vient à l’esprit après lecture est que mes jambes ne me permettent plus d’avancer !".

Et vous ajoutiez avoir publié ce nouveau rêve, en précisant : "sans rapport d’après moi, mais vous en trouverez peut-être un !".

Je ne cherche pas le rapport entre ces rêves, mais je le constate : le bas, et les pieds (ou la marche) :
- "la tonnelle commence à s’embraser par le bas"
- "l’éteindre en marchant dessus"

Alors ce feu, c’est l’élément masculin par excellence. Les femmes ont besoin du feu, les hommes vont l’allumer. Cette énergie masculine est indispensable, mais ici très mal canalisée. L’abri prend feu, les femmes doivent prendre les choses en main, ou plutôt en pied.

Dans ce rêve, les pieds servent à solutionner la situation. Mais à quel prix : en éteignant le feu ! L’énergie, parce que débordante, est maîtrisée par son annulation totale.

Reste ce double abri : la tonnelle + parapluie, la première en matière synthétique, le second en plastique ou ce type de matière (rien n’est spécifié). Une double peau très artificielle, non respirante dans tous les cas.

Ce rêve souligne donc ce masculin montré comme inefficace, voire dangereux. De ses actions résulte un danger pour le bas. Votre démarche consiste alors à éteindre ce que le masculin allume (initie). Vos pieds font du surplace pour éteindre le feu.




Posez une question ou complétez cet article
  • 27 février 2016

    La couleur de la tonnelle a-t-elle une importance et si oui laquelle ?
    La conclusion de cette analyse est donc que cette energie masculine est dangereuse si je ne fais rien et me condamne à du sur-place si j’agis ?
    cela me rappelle un rêve fait le 20/12/15...
    "Je suis dans une sorte de rivière, j’ai de l’eau jusqu’aux genoux, chaussée et habillée. J’empile des vêtements sur l’eau : ils flottent. Mais d’un coup un courant les emporte. Je tente de les rattraper mais je me rends compte que je suis enlisée et qu’il est très difficile de bouger. Puis j’aperçois un énorme poisson noir, menaçant, qui nage autour de moi. Mes mains sont ligotées dans mon dos avec une petite chaîne très fine que je n’arrive pas à casser. Si je tente de bouger avec les mains liées, je vais perdre l’équilibre et tombe et le poisson me mangera. Et si je reste là sans rien faire, le poisson me mangera également..."
    Durant le reste de la nuit, je raconterai ce rêve dans mes autres rêves. Dans l’un d’eux, j’en parle à ma soeur et retourne sur les lieux. La rivière a disparu, je marche sur de la neige grise et fondue, comme de la gadoue, je ne m’enlise plus. Je me dis alors que j’ai peut-être rêvé tout ça...

Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact