Signification rêve

Bestioles en tout genre

Il me semble que toute ma famille s’apprête à sortir avec mon père, ils veulent que j’y aille avec eux mais je refuse.

Je reste toute seule à la maison, j’entre dans ma chambre et je trouve un scorpion noir tacheté de blanc, c’était difficile de cerner ses déplacements et il avait l’aiguille soulevée, prêt à piquer à tout moment (mais je n’avais pas peur pour autant). N’étant pas capable de cerner ses déplacements imprévisibles et de rester tranquille, je décide de quitter ma chambre, de la fermer en attendant le retour de papa pour qu’il me débarrasse de ce scorpion.

Je sors, à la fin du couloir où il y a ma chambre il y a la cuisine en face, à ma sortie je vois un lézard qui vient d’entrer par la fenêtre. C’était très laid et grossier comme lézard, d’une couleur beige pigmenté de grosses taches marron.

Là j’ai paniqué et j’ai commencé à appeler ma petite sœur pour qu’elle m’apporte une raclette pour que je puisse tuer le lézard sur le mur avant qu’il n’entre dans un terroir. Je ne pouvais pas quitter les lieux et chercher toute seule la raclette, de peur de ne plus savoir où il va se cacher. A ce moment là, une autre bête apparaît une sorte de concombre de mer ou un gros ver blanc légèrement rose qui poursuivait le lézard et essayait d’attraper sa proie...

J’observais la scène sans savoir quoi faire, ma sœur arrive, le lézard tombe par terre, mort sans que personne le touche ni même l’animal bizarre puisse l’attraper et ce dernier disparait à son tour.

Toute la famille est de retour, il faisait nuit et ils me demandaient si j’ai donné à manger à mon chien et puis ils ont pris conscience par eux même que je devrais être bien occupée avec tout ce qui vient de se passer et que j’ai forcement oublié que mon chien n’a pas encore mangé.

Après ils ont eu l’idée de construire une cabine dans le jardin, dans laquelle on pourrait ranger tout les outils et moi, intérieurement, je me souciais de nombre de bestiole qui peuvent pénétrer dans cette cabine, étant donné que la maison et ma chambre n’ont pas était épargnées que dire de cette cabine au milieu du jardin. Je me demandais comment je pourrais entrer dans cette construction, chercher les outils, sans risquer que ce genre de bête me tombe dessus. C’est angoissant quand même...

Sinon, c’est la troisième fois que mon chien apparaît dans mes rêves. Dans un rêve de 3-4 jours en arrière : il était dans sa niche et je m’amusais à jouer avec lui et à le caresser et il aimait bien cela ...
Les rêves de chien, c’est quelques chose qui a toujours apparu dans mes rêves quand j’étais petite, adolescente et après aussi. Il faut dire que ça a disparu pour assez bon moment, peut être 6 ans à peu prêt, mais j’avoue que voir des chiens dans mes rêves c’est pas réconfortant même si ici c’est mon chien à moi, qui apparaît, que je considère une partie de moi, qui prend cette configuration.
Comment rester fidèle à soi même ? c’est peut être ça que veut souligner la présence de mon chien, sachant que chien va de pair avec fidélité et loyauté
.

Je trouve les associations de couleur, intrigantes, tout de même :
- Le noir et blanc : un véritable contraste, des parfaits opposés
Le scorpion c’est le synonyme d’un animus négatif. Alors si on projette la signification de cette opposition de couleur, ça peut contraster avec un animus positif aussi , positif fondamentalement pour contraster avec l’apparence (le scorpion en lui même, le venin).

Mais aussi, quand je vois le scorpion en rêve, ça me projette immédiatement à chercher un lien avec mon ami (dont j’ai parlé plusieurs fois ici) puisque il a comme signe astrologique le scorpion.

Besoin de réconciliation avec cette personne ? Peut être parce que, j’ai tendance à voir négativement tout ce que j’ai partagé avec lui et j’avoue que j’ai besoin de puiser en moi même un aspect positif de cette relation pour pouvoir dépasser sainement.
Le scorpion est dans ma chambre mais je l’évite tout en sachant que ça n’a pas était aussi menaçant. Je l’enferme dans la chambre et je quitte.

Je quitte l’idée de réconciliation ou de confrontation avec cet opposé en moi ?
Le résultat n’est pas du tout prometteur, c’est presque l’abîme : Des bestioles déformés, grossiers, voir même étrange et dégouttant surtout le dernier
Là aussi une palette de couleur spécial : le marron et ce degré de blanc avec une touche de marron, le beige. Synonyme de situation figée, immobilisme souligné par le blanc : Le blocage en d’autre terme, qui finis par une mort

"Le lézard : appelle à la méditation et le transparence" ! Ben, c’est pas aussi évident, ici
Et cet animal bizarre qui ressemble à un bout de chair mou, n’aide en rien, c’est même encore plus désagréable que ce lézard grossier, et qui le prend en proie et donc prend en proie si on veut cet aspect de méditation ou de transparence ?
Le chien n’a pas eu à manger, ce qui amène à penser à un approvisionnement de son sens ? Mais quel sens ? celui de la fidélité et la loyauté ou celui de gardien inné ?
Le tout finit avec la conception contraignante de cette cabine dans le jardin
Évidemment contraignante, il y a aucune base solide du début à la fin ...
D’où la question : Que faut il faire pour solutionner tout ça ?


Le chien est souvent symbole de gardien du seuil. Il surveille l’entrée dans une autre dimension de soi.

Or dans ce rêve, vous avez oublié de nourrir le chien, de réfléchir à ce seuil intérieur, à cette profondeur en vous vers laquelle vous descendez petit à petit.

Ici, vous êtes obnubilée par les insectes qui représentent des angoisses intérieures. Ils prennent tout l’espace du rêve à partir du moment où vous ne suivez pas votre père. Dès que vous vous éloignez de cette image très forte en vous (car la récurrence du chien est certainement à interpréter, mais celle de votre père est encore bien plus importante, presque systématique dans vos rêves), c’est l’angoisse, et l’image du scorpion précise aussi peut-être le masculin négatif. Vous attendez le retour du père pour vous en débarrasser. L’attente de pouvoir construire un masculin intérieur sur cet exemple extérieur. Mais il est vrai que quand l’exemple est trop idéalisé, se construire par identification devient plus difficile.

Sans le masculin représentée par votre père, vous n’êtes plus en sécurité dans votre propre maison, dans votre Moi. Les limites de votre Moi semblent incertaines puisque les bestioles vous empêchent d’occuper l’espace, et c’est peut-être là que le chien pourrait prendre sens, dans ces limites non assurées. La cabane dans le jardin rejoindrait cette même image, d’un lieu non rassurant, dans lequel les insectes vous empêchent de vivre sereinement.




Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact