Signification rêve

Sang

Le sang c’est la vie. Et pourtant, le sang figure en même temps les douleurs de la vie. Au final, le sang symbolise la poussée de vie qui permet à l’Homme de dépasser des épreuves psychiques, notamment l’angoisse et le sentiment de castration. Par conséquent, ce symbole est à compléter de la lecture de notre article sur la castration.

Le sang de la castration pour l’homme

Pour un homme, l’angoisse de castration est réactivée par le sang imaginaire, celui des rêves.

Il faut le rappeler, cette angoisse est inconsciente, et correspond à une peur également inconsciente. La menace de castration et l’angoisse correspondante n’existent pas en réalité, mais cette fable, cette image permet de décrire au mieux ce qui se passe dans le psychisme du petit garçon (et de la petite fille, voir ci-dessous).

On est donc ici déjà dans l’imaginaire, qui s’enrichit violemment au début de l’œdipe, vers 3 ou 4 ans, aussi il ne faut pas s’étonner que des images des rêves viennent emprunter à cet imaginaire enfantin, qui sera réactivé régulièrement dans la vie d’un homme, dès que cette angoisse devant le Père (symbolique), dès qu’une menace de perte (et la vie n’est qu’une succession de pertes) sera travaillée dans le rêve.

JPEG - 58.7 ko
Du sang dans les rêves

Le sang de la castration pour la femme

Pour une femme, le sentiment de castration est vécue là aussi au commencement de l’œdipe, et se trouve fortement réactivé lors des premières menstrues. Ainsi, le sang qui s’écoule, abondamment le plus souvent, pas forcément du sexe de la femme mais de tout son corps, est à rapprocher des ressentis inconscients qui l’ont animée lors de la constatation de la différence des sexes, et qui l’ont conduit dans l’œdipe et à la découverte de l’ambivalence de ses sentiments envers ses parents.

Mais le sang peut aussi parfois être rattaché à une expérience réelle vécue par la rêveuse. Le plus souvent, c’est alors une IVG (interruption volontaire de grossesse) qui expliquera l’origine du rêve.

Du sang dans les veines

Le sang coule dans les veines. On l’avait évoqué lors de l’analyse des tuyaux oniriques : un liquide qui coule dans des canalisations montre l’écoulement de l’énergie de vie du rêveur.

Cette énergie de vie est toujours associée avec l’image du sang. Ainsi, le sang qui s’écoule, même si le rêveur a peur d’une fuite de cette substance vitale, même s’il associe ce manque de sang à la mort physique, est, d’un point de vue psychique, la preuve d’une énergie qui permet au contraire de redonner vie, de dépasser un blocage.

Le sang qui nettoie

Pour les alchimistes, la menstrue était un liquide, une liqueur, qui avait pour vertu de dissoudre les corps solides. Ainsi, les alchimistes attribuaient des vertus dissolvantes au sang menstruel.

Pourquoi se référer aux alchimistes pour interpréter le symbole du sang ? Peut-être parce que les religions ont fait rimer menstrues avec impureté. Mais les penseurs qu’étaient les alchimistes, également croyants, avançaient déjà quant à eux, dans leur langage symbolique, que les règles, le sang, était au contraire le signe de la dissolution. Dissolution des complexes dirait Jung, dissolution des névroses pour les freudiens.

Le sang, en même temps qu’il rappelle des épreuves matérielles ou uniquement psychiques, est le signe de la dissolution des nœuds neuronaux, des traces psychiques, laissés par ces expériences.

En cela, le sang est un symbole très positif, qui permet à la fois de pointer ce qui bloquait l’énergie du rêveur, et par où elle pourra désormais s’écouler.

Perdre son sang

L’action de perdre son sang est notée ailleurs dans notre dictionnaire, nous n’y revenons donc pas ici, même si ces deux pages sont forcément très liées.




Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact