Signification rêve

Piqué par une aiguille

Rêver d’une aiguille, c’est souvent rêver que l’on a été piqué.L’aiguille est presque toujours associée à la piqure.

Aiguille à coudre de la belle au bois dormant

Au baptême de la belle au bois dormant, la fée Carabosse n’a pas été invitée. Pour se venger, elle lance un sort à l’enfant : elle se piquera le doigt avec un rouet et elle mourra de cette piqure.

Cette image de la jolie princesse piquée par la méchante sorcière existe dans notre imaginaire, pas étonnant qu’elle ressorte dans les rêves. Elle est une représentation d’un danger potentiel, d’une angoisse.

Partie du corps piquée

A quel endroit a-t-on été piqué dans le rêve ? Car la piqure ne fait que souligner une partie du corps précise. Il faut alors se reporter, en suivant le lien précédant, à notre dictionnaire des rêves pour comprendre le sens potentiel de cette piqure.

Ainsi, les yeux crevés par une aiguille par exemple rappellent le sort de Tirésias, et le supplice que se réserve Œdipe lorsqu’il découvre la vérité sur sa vie.

Des aiguilles dans la peau seront davantage à penser avec la notion de Moi-Peau, comme des trous dans le psychisme, des douleurs inconscientes qui ressurgissent à l’occasion d’un rêve.

Une piqure à la main, qui assure le contact, dit une souffrance dans la relation aux autres. Mais la main est aussi le moyen de la création (penser aux mains collées aux parois des grottes préhistoriques dans la peinture rupestre) ; alors ce pourrait être une souffrance psychique exprimée ainsi pour dire son besoin de s’épanouir, de faire de sa vie une création.

Etre piqué au pied empêche d’avancer correctement, là encore on retrouve les pieds bloqués d’Oedipe (et les pieds cloués).

Quant à une piqure sur la langue, ou dans la bouche, elle exprime certainement une difficulté à dire ou s’avouer quelque-chose...

Exemple rêve d’aiguille

Je tenais une aiguille à coudre entre les mains, d’ailleurs je ne sais pas pour quelle raison. Je me fais piquer, à force je lâche l’aiguille, mais essaye de la rattraper, après coup tout de même... Je me réveille.

Quant à ce rêve je note la blessure (aux mains ?) et le réflexe de vouloir retenir la cause de cette blessure, l’aiguille, au risque de se faire piquer encore.

Il y a souffrance, et attachement à l’objet de cette souffrance.

Comme si l’on ne pouvait pas se détacher du mauvais sort dans ce rêve (contrairement à la fin du conte de la Belle au bois dormant, piquée elle aussi par une aiguille à coudre, dans lequel une autre sorcière va pouvoir modifier le sort initial).




Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact