Signification rêve

Je me vois faire le ménage, m’activer...

Je me vois dans mon rêve m’activer pour aider mes enfants.

Je sais qu’il y a un événement mais je ne me rappelle plus lequel, je fais donc le ménage, j’aide tout ce que je peux.

De mon côté, j’ai un devoir d’anglais à faire pour un concours, je demande moi aussi de l’aide, mais ils sont bien trop occupé par leurs petites affaires pour s’occuper de moi.

Aussi, à bout je décide d’en finir je prends un couteau et je me scarifie la cuisse, du côté interne, mais là encore rien n’attire leurs attentions.

Puis je me retrouve avec un homme, qui n’est autre que le fils d’un des frères de ma mère, mais dans mon rêve cette partie là est occultée, on est attirés l’un par l’autre (je me souviens que je le trouvais très beau dans la vie réelle) et il on fait l’amour, mais là encore aucune image ne vient étayer ce rêve, sauf un détail, il enlève sa chemise, et il a la peau comme brûlée.

Je crois que mon fils m’aide un peu pour ce fameux devoir, mais je reste très frustrée.

PS : l’homme avec qui j’aurais eu une relation s’est suicidé il y a environ une trentaine d’année, c’était dans la vie réelle un alcoolique qui battait sa femme et qui s’est pendu.
C’est peut-être pour ça que quand il enlève sa chemise, je vois une peau brûlée ?


Cet homme est donc votre cousin germain si je comprends bien.

Je ne sais expliquer cette peut brûlée, je note simplement le lien entre votre scarification et cette peau brulée. Ces attaques sur la peau peuvent être comme une image des attaques enregistrées par le psychisme, ce dernier se développant sur les ressentis corporels, et en particulier la peau (je sais que vous n’aimez pas les citations, mais c’est à Anzieu que l’on doit ce rapprochement entre la peau et la psyché).

Et puis cet homme dans la réalité battait sa femme, là encore c’est une caractéristique à noter puisque vous choisissez cet homme dans le rêve pour susciter votre attirance mutuelle (comme si seul un homme violent pouvait être lui aussi attiré par vous ?).

Vous avez gardé le souvenir d’un homme beau, aussi je suppose que vous projetez sur lui votre animus dans ce rêve, un animus blessé lui aussi.

De votre côté, de celui du féminin donc, la blessure est une mutilation volontaire, pour protester contre l’inégalité entre ce que vous donnez à vos enfants et ce que vous recevez d’eux. Mais cette inégalité n’est-elle pas justement la base de toute relation parent-enfant ? On donne pour ne jamais recevoir. On transmet à fonds perdu, c’est comme cela depuis la nuit des temps, et la vie qui toujours se poursuit.

On perd et on ne gagne jamais. Oui, c’est vrai. Mais on ne perd jamais tout. D’ailleurs votre fils vous aide un peu. Accepter de perdre justement parce qu’on a compris qu’on ne perd jamais tout, c’est exactement s’affranchir de l’angoisse de castration dans la logique freudienne.

Dans une logique plus jungienne, ce rêve vous montre vous occuper de vos enfants jusqu’à l’épuisement alors que vous avez vous-même votre propre travail à faire. Et c’est lorsque, dans la violence certes (retournée contre vous), vous baissez les bras, que vous vous retrouvez vous-même, grâce à l’apparition de ce double masculin.

Ces deux axes se répètent donc :
- quelle place donner aux enfants, (en terme d’investissement psychique, pas de façon matérielle, vivre pour eux ou devoir vivre pour soi)
- l’union avec l’animus.




Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact