Signification rêve

JT à travers le cathodique

Bonjour, j’ai décidé de faire au plus simple, direct, et concis pour les prochaines séries.

Premier rêve :
Je rêve avoir été avec un ami qui me conduisait avec son 4*4 noir jusqu’à la piscine.
J’y ai vu ma copine qui faisait de la muscu debout au bord du bassin, elle essayait de soulever des poids qui n’était que d’un seul côté de sa barre, je me suis baigné puis moi aussi je m’y suis mis.
Au bord de cette piscine quelqu’un devait préparer à manger, c’était un chanteur connu, pas très content de devoir s’exécuter, mais il mit tout de même la table.
Ensuite je suis rentré dans un bâtiment avec des couloirs en dédale, c’était un vrai labyrinthe. Et dans ce labyrinthe qui était aussi entreprise s’occupant de voyages en bateau je cherchais quelque chose sans même savoir que c’était ma copine qui, habillée de rouge venue à heure tardive.

"Et que dit le rêve ?" :
Le 4*4, l’intérieur vaste dans son enveloppe noir je ne sais pas qu’en dire, mais c’est le même ami qui conduisait la voiture de police au rêve de l’ombre féminine. Il faut se purifier mais aussi se développer sur l’image du féminin avec l’unilatéralité de soulignée, donc il faut bien y réfléchir.
La scène d’animus avant ce retard, son humeur n’est déjà pas trop belle.
Mais surtout le labyrinthe et le trop de carré, le trop de mental qui s’oppose lui aussi au féminin rouge comme passion qui revient que trop tard de sa découverte de sentiments, ça fait mal à apprendre, elle rapporte quelque chose.

Deuxième rêve :
Mon point de vue vient de la mer d’au dessus de l’eau et semble objectif, je ne vois pas mon corps : je vois un tout petit ilot de sable qui dépasse d’à peine quelques centimètres le haut des vagues et sur cet îlot une tour s’élève jusque haut très haut, très très haut dans le ciel, elle est faîte de containers ’geobox’ rouge, je ne crois pas en voir le sommet mais si je le fait alors je sais qu’il est noir.
Ensuite je suis en ville et je viens de quitter l’ex de ma copine pour entrer dans un immeuble de bois qui s’élève jusque très haut lui aussi dans cette ville, ça contraste. Je veux atteindre mon appartement mais en montant ses escaliers une fois le sommet atteint je remarque que cela ne ressemble pas du tout à mon appartement habituel puisqu’il est en bois/ je remarque que tout cela peut prendre feu tout d’un coup tellement le bois est sec.
Enfin, je suis à la piscine et debout dans un toboggan je me demande si je peux uriner dans cette eau qui le parcours pour que mon urine descende jusqu’au bassin dans lequel se conclue le toboggan.

"Et que dit le rêve ?" :
Objectif, je remarque tout autant le risque psychotique que l’énorme désir à s’élever qui pourrait devenir éphémère. Le Moi peut cramer de passion jalouse. Va falloir remettre les pieds sur terre, d’ailleurs pas le choix, on tombe et on se fait mal. Pourquoi autant de peur de marcher sur le sol, pourquoi avoir essayé de se suspendre ainsi ? Puis le désir de se vider dans un lieu public, dans un bain.. comme un enfant qui oublie d’aller aux toilettes avant de passer par le pédiluve.

Troisième rêve :
Je suis dans mon garage, il y a un monsieur noir habillé de blanc derrière moi, je lui dis de se dépêcher à amasser ses affaires car on doit partir là, ça presse. Tout à la fois je vois mon vieux chat siamois de 19ans ramasser des os de doigts toujours liés par des tendons, il est hyper lents à les ramasser mais toujours est-il qu’il le fait pour tous.
Alors je pars avec ce monsieur noir de peau dans sa chemise blanche chez la voisine d’en face. J’entre et sa télé montre une femme présentant le journal télévisé du soir. Je l’entends parler à peu-près, je dépose mon sac à dos noir à l’entrée de cette maison.

"Et que dit le rêve ?" :
Phallus vaniteux, chat noir et blanc en plein processus castrateur, or c’est mon chat, faut se grouiller dans la réunion des opposés. Pas meilleure image que le JT pour ne pas se sentir impliqué, au moins on entend, mais c’est amplifié par l’épaisseur de l’écran. Alors déposons nos affaires et écoutons.


Cet ex de votre copine, vous le connaissez dans la réalité, c’est possible dans la réalité qui vous soyez avec lui (comme au début du second rêve ?).

Dans le premier par exemple, il y a un foisonnement de symboles, dans une recherche de complétude (le 4x4 donnant une image de cette totalité).

Le féminin ne porte un poids que d’un côté, et vous allez en faire de même, est-ce bien cela ? Comme si le féminin et le masculin, ensemble, devaient porter le poids total.

Mais si les images laissent supposer ce cheminement, le rêve se poursuit dans ce labyrinthe, dans ce dédale où vous recherchez votre féminin ?

Pour le second rêve, se laisser-aller dans le toboggan me semble assez positif en ce qui me concerne. Aller pisser, non pas sur un tombe, mais dans cette eau figée dans la piscine pourrait lui redonner vie.

Rien à dire sur le troisième rêve.




Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact