Signification rêve

Le cadeau sous le sapin

Je me réveille déjà tout habillée avec ma soeur qui parle fort au téléphone dans le lit juste au-dessus. Nous sommes le 18 décembre d’après le réveil sur le piano et elle parle des cadeaux qu’elle souhaite avoir dans quelques jours sous le sapin. Je finis par me lever et sortir de la chambre rapidement. Je croise un de mes frères dans le couloir des chambres avec un paquet dans les mains qu’il ouvre.
"Ce n’est pas l’heure de les ouvrir" Je m’entends lui dire, il me regarde avant de dire que je ferais bien d’en faire autant.

Je descends au salon et croise le reste de mes frères et sœurs autour d’un grand sapin (alors que cette année ma mère a opté pour un sapin d’à peine 50 centimètres). Les plus jeunes ouvrent déjà leur cadeau pendant que leur père prend des photos tout en criant sur les plus grands qui laissent traîner les emballages. La plus jeune de la famille me demande de l’aider avec sa dînette qu’il faut monter. Je l’aide donc comme à chaque Noël en attendant que les autres aient finis d’ouvrir leur cadeau pour qu’ils s’occupent d’elle après et jouent avec.

Une fois cela fait ma mère m’envoie chercher mon cadeau sous le sapin sauf qu’il ne reste aucun paquet. Je cherche donc autour au cas où quelqu’un aurait frappait dedans sans le faire exprès dans la précipitation mais rien ne se trouve par terre. Une enveloppe portant mon nom se trouve dans le sapin à côté de deux autres pour mes premiers frères. J’ouvre la mienne et tombe sur quatre billets de train. Ma mère arrive à côté de moi et dit :
- Comme ça, vous ne fêterez pas Noël ici, on veut pas d’hypocrite. De toute manière tu es mieux chez ton autre famille (elle parle de la famille d’accueil dans laquelle je vis depuis plus d’un mois maintenant).

Ma première sœur arrive et prend ma défense. Ma mère lui répond qu’elle a mit un billet pour elle et mes deux frères dans l’enveloppe. Je me demande alors ce qu’était la boite que mon frère ouvrait tout à l’heure si son cadeau est encore dans le sapin.
Après la dispute nous faisons nos sacs et préparons des vêtements pour partir à la gare ou notre premier frère nous attend déjà. Ma sœur part chercher l’enveloppe de celui-ci dans le sapin pour pouvoir lui donner (celui-ci est interdit de séjour dans la maison de ma mère depuis une dispute). Nous arrivons à la gare où notre frère et mon petit-ami sont déjà. Ce dernier dit que sa mère veut bien qu’il passe les fêtes avec nous comme mon frère l’avait proposé. Je passe les billets à tout le monde mais il en manque un pour mon copain qui devait pourtant avoir le sien par ses propres moyens. Nous sommes donc bloqués. Je propose alors que trois d’entre nous partent en train et je partirai à pied chez la famille de mon copain pour que celui-ci soit conduit en voiture.

Nous sommes sur la route qui passe de ma ville à la sienne, il me dit qu’il ira plus vite en courant tout seul et que je devrais rejoindre la maison de la famille d’accueil et qu’il m’y rejoindrait. Celle-ci est à mi chemin entre chez lui et chez moi donc il arrivera peu de temps après moi. J’accepte et me retrouve seule sur le chemin. Fatiguée de la route je sens que je me rendors (étrange pour quelqu’un qui dort déjà). Je me réveille dans le bois qui longeait la route et décide de courir jusque la maison de la famille d’accueil me rappelant que ceux-ci devait partir très tôt à Paris pour fêter les fêtes. Je cherche mon téléphone pour les appeler mais ne le trouve pas alors je cours plus vite. Il semble faire nuit. J’ai passé beaucoup de temps à dormir. Mais nous devons être le 19 donc ils ne sont pas encore partis. Je les rejoins rapidement et les vois monter des cadeaux dans les coffres des voitures. La mère m’interpelle et me demande si j’ai changé d’avis et veut fêter les fêtes avec eux mais je refuse en inventant que je suis là pour leur souhaiter bon voyage et bonnes fêtes. Ils montent tous en voiture sauf elle.

Elle dit que ma mère a appelé pour m’insulter de tous les noms après m’avoir vu dans la ville en compagnie de mon copain. Elle me répète chaque insulte et chaque sous-entendu avant d’entrer à son tour dans la voiture et celle-ci démarre. Je fais donc demi-tour et refait le chemin à l’envers pour repartir à la gare. Mon téléphone est réapparut pour m’apprendre que quelqu’un conduirait mon ami chez mon frère donc il n’y a plus de problème de billet. Arrivée sur le quai le panneau d’affichage ne fonctionne plus et je ne sais pas combien de temps je vais devoir attendre un train ni si celui-ci sera le bon pour l’endroit où je veux me rendre. Je me mets sur le bord du quai et regarde dans quel direction vont les trains pour savoir si je suis du bon côté du quai. Au même moment j’entends un train dans mon dos puis j’entre en choc avec, avant de me réveiller pour de vrai cette fois.


Quelle tristesse.

Ce rêve n’a rien de symbolique, il met tout simplement en scène deux sentiments :
- le rejet, l’abandon, et pas toujours parce que les autres le font exprès, vous fuient, non simplement chacun a ses obligations et toujours vous vous retrouvez seule.
- la solitude évidemment.

C’est un Noel sans cadeau. Noel, ça dit la famille, et pour vous ça explose, tout le monde se disperse dans ce rêve.

C’est sans solution. Et la fin du rêve est inquiétante. Vous entrez en choc avec dites vous, c’est une drôle d’expression, complexe, qui dit :
- l’entrée dans quelque-chose, comme un sentiment qui s’installe, et la dépression pareillement,
- la violence, le choc,
- et le avec dit le lien.

Vous ne trouvez pas votre direction, choquée, et le seul endroit où vous trouvez du repose semble être le sommeil dans le sommeil.

Quand on fait de tels rêves, il faut savoir réagir, s’entourer. Je vous envoie un message privé.




Recherchez "Le cadeau sous le sapin" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Qui sommes-nous ? | Partenaires | Légal | Contact