Signification rêve

Rêve d’un château-maison close et d’un squelette

Au début du rêve, je suis déjà dans ce château. C’est un château très étrange car l’intérieur est une maison close. Je sais que chaque porte mène vers les chambres des clients des prostituées. Mais étrangement, c’est aussi un musée, un lieu que l’on peut visiter librement. Je suis dans ce château dans cet optique là, visiter ce lieu et connaître son histoire. J’entre dans une pièce où il y a plusieurs portes et à ma gauche, il y a un jeune homme inconnu qui se tient immobile face à un mur. Je passe à côté de lui et le regarde puis il me regarde en coin mais reste face à ce mur.

Je continue mon chemin et monte un grand escalier. Il me semble que le jeune homme est déjà là. Je monte un autre escalier puis un autre, celui d’une tourelle étroite qui ressemble aux tourelles de châteaux forts. A chaque étage, le jeune homme est là je crois bien, il me suit mais je n’ai pas peur. J’arrive au dernier étage.

C’est une vaste pièce avec des zones que l’on ne peut pas franchir à cause de barrières. Des vieux outils d’époque sont exposés. J’explore la pièce et au sol il y a une grande flaque de liquide non identifié verdâtre mais c’est quelque chose de répugnant. Je me tourne et voit un squelette de dos avec un crâne noir (je crois qu’il lui manquait des jambes). Là aussi étrangement je n’avais pas peur. Je crois bien m’être dit que c’était le jeune homme mais je ne suis plus sûre. Je lui tapote la tête, son crâne se tord à l’envers, vers moi. Par la suite, le liquide répugnant grandit de plus en plus et envahit la pièce. Je ne peux plus sortir. Le liquide n’arrête pas de monter. Je monte aux rebords des murs pour l’éviter.

Des femmes apparaissent, une amie que je connais ainsi que des prostituées inconnues habillées comme au 17e-18e siècle. Nous nous entraidons pour faire sortir ce liquide. Elles brisent les fenêtres et je parviens à ouvrir la porte. Une vague d’eau de mer entre d’un coup dans la pièce et purifie toute la salle, le liquide disparaît. La pièce n’est plus la même, elle est maintenant plus petite et c’est une chambre simple.

Par la suite, une prostituée (je crois que je la considérais comme une amie dans mon rêve), m’emmène moi et une autre dans la chambre d’un client pour que l’on se lave. Elle toque à la porte, le client sort. C’est un homme d’une quarantaine d’années qui n’a pas l’air menaçant mais je me sens mal à l’aise en le voyant. Je me sens aussi mal à l’aise parce que mes habits ont complètement changés, je porte une tenue comme celle des prostituées, une sorte de corset ancien.

Merci de votre aide, c’est la première fois que je fais un rêve comme celui-ci. En y réfléchissant il m’a beaucoup fait penser à Eros et Thanatos mais certains éléments sont étranges notamment ce jeune homme qui n’était pas quelqu’un qui m’attirait particulièrement dans mon rêve. En vous remerciant


C’est un lieu qui fait maison close et musée, mais au début vous êtes là pour le musée. A la fin par contre, vous restez plutôt pour la maison close... Difficile donc d’observer ce rêve sans l’idée qu’il exprime simplement votre désir.

Mais à chaque fois qu’une interprétation freudienne très classique s’impose, j’ai l’impression qu’on pourrait ajouter une autre dimension de compréhension des images. Car à côté de ce désir se présentent les deux autres personnages principaux :
- le squelette, que je comprends comme une vanité dans ce château musée,
- l’homme qui vous attire, et que je vois (de mon côté, mais c’est votre rêve évidemment, comprenez bien que ce n’est pas ainsi que je travaille habituellement, en consultation) comme une représentation de l’animus (à lire dans ce dossier https://www.signification-reves.fr/-Bases-interpretation-).

Au désir de la chair se mêle le désir intérieur d’union, le besoin spirituel de monter dans cette construction. Plus que les pulsions accidentelles c’est la pulsion spirituelle qui mène ce rêve, si l’on se réfère à Paul Diel (à retrouver dans le dossier précédemment indiqué). Pour lui d’ailleurs, les rêves ne sont que délibérations entre les pulsions, et il serait difficile de lui donner tort à partir de cet exemple. D’ailleurs vous indiquez que pour vous il s’agit d’un conflit entre Eros et Thanatos, une autre façon d’exprimer la même chose.

Notez notamment comme des images réfléchissent cette purification qui a lieu au milieu du rêve, lorsque les eaux sales sont remplacées par une eau pure. Or c’est cette pureté qui vous permet ensuite de jouer à la prostituée, un retour au corps, dans toute sa matérialité (pulsions du Soi et pulsions du Moi seraient donc encore une autre façon de cerner ce rêve).




Recherchez "Rêve d'un château-maison close et d'un squelette" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Qui sommes-nous ? | Partenaires | Légal | Contact