Signification rêve

Peur de quelque chose

J’étais dans un établissement et j’admirais le long et grand tatouage qu’une connaissance masculine avait sur son corps.
Je voulais le même, et ça tombe bien il faisait les tatouages. Il s’est donc proposé de me le faire. Nous étions dans une pièce, j’étais allongée sur une table contre le ventre dénudée et lui me dessinait son tatouage tout au long du dos...
Puis je me retrouve contre le dos, il me tatoua le côté du ventre etc...
Enfin il doit me faire un cercle autour du cou pour compléter le tatouage.
Mais je refuse, ne voulant pas de cette partie du tatouage (sûrement pour pas que ce soit trop imposant).

La séance tatouage terminée, je sors de la pièce et il se passe quelque chose dans le couloir...
Il y a un monstre, quelque chose qui s’est emparé d’une élève, elle ne se comporte pas normalement, elle nous fait peur...
Elle agrippe aussitôt une fille par derrière avec ses mains. Et redevient normale.
C’est cette fille qui devient alors possédée par ce quelque chose.
On comprit alors que lorsque ce "quelque chose" s’empare, s’agrippe d’une proie, elle passe d’un corps à un autre.
Chacun s’est mis à courir, moi aussi aussi vite que je pouvais, le long d’un couloir. J’étais tout devant et en me retournant j’étais suivie par des élèves qui tentaient aussi de fuir et l’élève possédé en arrière plan.

S’en suivit une longue fuite, entre courir de peur à travers un couloir, monter des escaliers, un ascenseur.
Arrivé un moment ou je me retrouve nez à nez avec la personne possédée, entre nous des élèves se cache sous des chaises.
Elle veut me posséder moi me disant : "Tu n’as jamais été possédé toi, c’est à toi"
Je lui réponds apeurée : "Si, je l’ai été 2 fois !" Et c’est vrai j’avais moi aussi été possédé et dû reléguer ce quelque chose à une autre...
C’était comme si il était question de courage de se laisser prendre !
Elle entendu ma réponse et décida de posséder une des élèves cachée sous les chaises

On fuyait tous, on était si effrayée par cette chose, c’était chacun pour soi...
En me réveillant, j’étais mal, angoissée, stressée par ce rêve !

Je ne sais pas si ça fait parti directement du scénario ou si je l’ai inventé à demi réveillée mais j’ai pensé que pour vaincre cette chose inconnue et terrifiante, il faut qu’on s’allie. Il faut arrêter de fuir et la combattre !

Mais comment faire ? On en sait même pas ce que c’est ?

J’ai réfléchi et m’est venue cette idée étrange : cette créature a le corps chaud, pour la vaincre, il faut la neutraliser avec de l’eau froide !
Ou en trouver ? Dans les toilettes. J’ai ouvert tous les robinets à fond.
Chacun s’est caché dans un cabinet de toilette, attendant l’élève possédée.
Dès qu’elle est arrivée et à ouvert la porte de mon cabinet de toilette, sans qu’elle me touche, je lui ai donné un coup de pied pour la pousser vers ces robinets ouverts !
On a vaincu.

(Désolé pour ce long pavé )


La seconde partie du rêve, ou sa suite éveillée (qui correspond finalement à du rêve éveillé), a un sens qui s’oppose à celui du rêve apparemment. La peur non identifiée se retourne en peur vaincue, ce qui est très positif en rêve éveillé (car une solution est trouvée), mais me semble en dehors de ce rêve et de sa thématique.

Comme toujours vous le savez je peux me tromper, d’autant qu’ici je me base uniquement sur l’impression ressentie à la lecture du scénario : une très grande sensualité dans la première partie du rêve, jusqu’à l’arrêt de la scène devant une angoisse, qui se prolonge ensuite dans le rêve :
- 1er mouvement : sensualité. Découverte du corps de l’autre, du masculin, de son tatouage. En miroir, mise à nu de votre propre corps, dénudé, le dos tout d’abord, puis vous vous retournez, et le masculin continue son travail sur votre corps, jusqu’au cou.
- 2ème mouvement devant ce marquage de tout le corps, jusqu’à atteindre un point de non retour (exactement comme dans votre précédent rêve, où l’attitude d’un garçon finit par atteindre le non acceptable). Votre refus, devant l’angoisse, entraîne une modification radicale du scénario du rêve.
- 3ème mouvement : rêve d’angoisse devant une peur inconnue. Cette peur est portée par un personnage qui vous donne une clé peut-être : "Tu n’as jamais été possédée toi, c’est à toi".

Le verbe "posséder" est alors répété. L’angoisse est celle d’être possédée. Être prise, livrée, passivement, au porteur de ce qui vous angoisse. C’est cette même passivité devant le rapproché d’un garçon dans votre précédent rêve qui vous angoissait. Oui, comme vous l’écrivez, c’est une "question de courage de se laisser prendre !". Se laisser prendre passivement, accepter d’être possédé par le pouvoir de l’autre, demande un lâcher-prise très angoissant. C’est l’une des vérités psychologiques sur laquelle on retombe régulièrement, pour les hommes comme pour les femmes, car cette réalité, qui apparaît dans l’acte sexuel, dépasse très largement ce cadre (qui est celui de la castration finalement).




Recherchez "Peur de quelque chose" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Qui sommes-nous ? | Partenaires | Légal | Contact