Signification rêve

Un jeu qui vire au cauchemar

Ce n’est pas la première fois que je fais ce rêve qui était très fréquent quand j’avais douze ans.

Dans celui-ci je suis à l’étage -82 qui est en fait le niveau 82 d’un jeu où il faut résoudre des énigmes ou franchir des obstacles pour passer au niveau suivant. Dans celui 82 il faut trouver un code à partir d’un tableau, d’un panneau avec un tas d’image et d’une forme à retrouver parmi les images du panneau. Le seul soucis est que les images du panneau disparaissent pour ne plus jamais apparaître. C’est souvent à ce niveau que je reste bloquée et que je suis obligée de quitter le jeu.

Pour cela il suffit de sortir par une porte avec le symbole d’une issue de secours. Je sors du jeu et rejoins une grande maison en pleine nuit. Là-bas deux personnes y vivent et travaillent dans le lieu où se trouve le jeu. Un problème survient sur le jeu et ils doivent s’y rendre, je me joins à eux et arrivé sur les lieux, décide à recommencer une partie pour avoir plus de chance dans le niveau 82.

Dans les premiers niveaux on peut se déguiser avec ces vêtements mis à dispositions. La plupart des joueurs que je croise dans les premiers niveau sont déguisés alors j’attrape un long chapeau mais le perd en route. Il me faut repartir sur mes pas et donc dans les niveaux inférieurs pour le retrouver. Certains niveaux sont moins faciles que d’autres ce qui ne dit pas si les niveaux sont de plus en plus difficiles. Tout le monde est sensé arrivé un certains nombres de niveau sans encombre.

Après être passée par un pont où de vrais serpents vous entourent pour vous ralentir j’arrive dans un jeu qu’on pourrait trouver dans un fast-food (piscine à balles, toboggans, et cetera...). Le niveau à passer n’est pas ouvert comme les autres mais fermé dans une pièce. Je vois un garçon de mon âge avec quatre petits dans la piscine à balle en train de rigoler ainsi qu’une fille et deux garçons un peu plus vieux plus loin en train de discuter. J’entre dans le niveau et vois que je suis déjà au trente-quatrième. Celui-ci se constitue juste en retraçant un dessin sur une tablette avec le plus d’exactitude possible. La tablette a du mal à démarrer et c’est à ce moment que je me souviens avoir déjà fais ce rêve il y a longtemps. A ce moment là je sais ce qu’il va se passer ensuite et une discussion derrière la porte m’en informe.

Les trois personnes de tout à l’heure veulent gagner plus rapidement le jeu et parlent de tuer les autres participants (sûrement ce qui était appelé le problème du jeu au début). Quand je réussis le niveau je sors de celui-ci et tombe sur une flaque de sang. Les trois personnes s’en prennent à l’un des quatre enfants de tout à l’heure. Je fuis vers le niveau suivant mais celui-ci paraît plus complexe à résoudre puisqu’il s’agit d’un musée dans lequel il faut retrouver plusieurs nombres. Je profite de la lumière tamisée pour me cacher entre deux tableau dans un coin sombre. J’entends trois enfants arriver et vois le garçon qui les accompagnait tout à l’heure. Je sors de l’ombre et engage la conversation pour que nous nous entraidions. Le garçon sait comment finir le niveau rapidement mais l’un des enfants propose une initiative plus sage qui serait de revenir dans un niveau inférieur pour ne pas être trouvé. Le garçon explique que la porte s’est refermée et que nous n’avons plus le choix. Un téléphone dans ma poche peut me permettre d’appeler l’une des personnes qui travaillaient sur le jeu. Peut-être pourront ils le réinitialiser. Les quatre acquiescent mais le garçon propose que nous essayons de finir se niveau au plus vite si le jeu ne se réinitialise pas on se met d’accord sur un lieu et un signal au cas où le jeu serait réinitialisé pour ne pas se faire aspirer dans la réinitialisation au risque de disparaître. (habituellement nous réussissons le niveau ensemble mais nous faisons rattraper et sommes tuer avant le niveau quarante).

Je passe près du groupe de tueurs sans me faire remarquer et lance mon appel. Celui-ci se termine vite et je lance le signal sauf que le groupe de tueur a attrapé l’un des trois enfants restant (une fille plus petite que les autres). Nous aidons les petits à passer les étages en mousses du jeu de fast food et nous plaçons dans un coin en hauteur de celui-ci. Les enfants s’accrochent l’un à l’autre (une fille et un garçon du même âge) La réinitialisation commence et se forme un grand tourbillon blanc plus loin qui aspire tout ce qu’il peut sur son passage. Il n’est pas sensé nous atteindre mais nous sommes quand même attiré vers le tourbillon et nous ne touchons plus le sol. J’aide les enfants à s’accrocher dans le coin mais lâche le coin sans le faire exprès et manque de me faire aspirer. Le garçon me rattrape au vol et m’aide à me ré-accrocher. Je l’en remercie et le décor autour de nous change d’un coup.

Nous sommes toujours dans le jeu mais autour d’une table de pic-nic dans un champs. Les enfants rient ensemble et le garçon explique qu’il vient d’échouer car il n’a pas réussis à protéger deux enfants. Je lui dis qu’au moins nous ne sommes pas tous mort mais il me dit que ce serait peut-être mieux ainsi.

A ce moment là une porte blanche apparaît et elle s’ouvre de l’extérieur deux enfants apparaissent et ce sont les mêmes que sont qui ont disparus. Ils fêtent leur retrouvaille alors que je quitte la table pour passer par la porte. Une fois passé je me retrouve en dehors du jeu devant le bâtiment j’avance vers l’entrée de celui-ci où il y a déjà un attroupement. Il y a une voiture de police et on apprend que trois personnes ont trouvé la mort dans le jeu. Par terre il y a les trois corps des meurtriers de tout à l’heure. Ainsi s’achève le rêve.


Ce jeu, qui est à la fois un jeu et une réalité, me semble une belle image de la vie, dans sa réalité que l’on perçoit et dans son impression d’irréalité parfois (un jeu grandeur nature, écrivez-vous dans votre description de ce rêve...).

C’est un jeu dans lequel vous devez passer des épreuves, évoluer d’un niveau à l’autre, on peut dire un parcours initiatique moderne.

Dans ce jeu vous croisez : "un garçon de mon âge avec quatre petits" ""ainsi qu’une fille et deux garçons un peu plus vieux". Or "les trois personnes veulent gagner plus rapidement le jeu et parlent de tuer les autres participants". Ils attaquent donc les petits et vous-même.

Vous avez alors une double responsabilité : vous sauvez vous-même et sauver les autres, notamment en participant à la réinitialisation du jeu. Ce que je comprends de ce rêve, c’est votre vision d’un monde où les grands attaquent les petits, pour gagner sans respect des règles. J’y vois la peur d’entrer dans le monde adulte.

Tuer ou être tué, c’est une émotion primaire, que je sais décrite notamment par le Maître Swani Prajnanpad. C’est cette émotion qui est travaillée dans ce rêve. Ce rêve permet de mettre en scène un sentiment de justice au final, et donc une acceptation de ce jeu.




Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact