Signification rêve

Ensevelie par la lave

Je suis sur une grande île comme la Guadeloupe,
je marche seule, je suis surprise qu’il y ait tant de monde au camping,
partout des tentes, des groupes, ils se préparent pour de la plongée, un peu comme des militaires,

je rentre dans l’eau pour me baigner, et sur l’île d’en face je vois un volcan qui s’active,
tout autour les îles ont leur volcan qui se réveille,
la lave coule dans la mer,
l’eau devient bouillante il faut sortir, le sol est chaud,
je me dis que c’est le réchauffement climatique,
c’est une catastrophe, les gens crient, courent,
dans notre affolement, nous laissons une enfant, je ne la revoie pas

je longe les rochers, seule, il faut fuir,
et puis tout à coup la lave descends vers moi, vers nous,
des coulées incandescentes, j’en évite plusieurs,
et puis il y en a une plus grosse, qui me recouvre.

Je me dis autant mourir ainsi, ce sera rapide,
j’entends mon souffle alors que je suis sous la lave rouge,
je m’attends à être brûlée, consumée,
mais j’entends toujours ma respiration,
je m’étonne que cela dure aussi longtemps, sans douleur finalement.

Et puis la lave m’a entraînée jusqu’à la mer,
et là je sens l’eau, dans mon dos, mon corps,
et je me sens vivante à nouveau.
Je me sens lasse,

Je rentre à mon hôtel, et la fillette que je croyais disparue, m’accueille avec ses parents.


On note tout d’abord cette parenthèse, qui se referme avec le rêve :
- ouverture : "nous laissons une enfant"
- fermeture : "la fillette que je croyais disparue, m’accueille avec ses parents".

L’enfant abandonnée dans la fuite vous accueille après cette épreuve. Vous avez quitté quelque-chose de l’enfance pour accéder à cette image de la petite fille au milieu de ses parents.

Quel âge avez-vous ? La question serait importante, mais en même temps le rêve permet la répétition d’affects très anciens, et c’est cela qui explique la notion d’enfant intérieur, car les affects de l’enfance survivent en chacun de nous.

Ici, cette piste est ouverte par cette fin : se retrouver, petite fille, au milieu de ses parents. Cette relation triangulaire fait alors penser à l’œdipe, à la construction de la petite fille dans son expérience et dans ses désirs pour ses parents.

L’île, c’est le lieu où l’on arrive pour y vivre une expérience avant de la quitter. Ici, l’île est très grande, vous allez y rester mais il y a cette même notion de lieu initiatique.

Ensuite, le symbole du volcan est essentiel dans ce rêve, et son utilisation correspond parfaitement à la définition que nous en donnons dans le dictionnaire des rêves.

Les volcans vous permettent d’entrer dans le creuset des alchimistes, dans un endroit fermé sous l’action du mercure, ici la lave : "sous la lave rouge". Et vous vous soumettez à la transformation : "je m’attends à être brûlée, consumée". Le feu est l’élément masculin qui permet la transformation.

Cette transformation vous permet d’accéder à un état supérieur. Or où accédez-vous ? Où vous entraîne cette évolution ? "Jusqu’à la mer" est votre réponse. C’est un retour à la mère qui vous est alors possible.

"et là je sens l’eau, dans mon dos, mon corps,
et je me sens vivante à nouveau."
C’est très beau ce passage, cette sensation de l’eau, du féminin et de l’âme donc, sur votre dos, la partie du corps que l’on ne voit jamais et qui est donc celle de la vulnérabilité chez le nourrisson. Ce qui était resté ouvert s’est refermé et permet de sentir la caresse.

Je crois que ce rêve, par l’action du masculin, vous a permis une restructuration psychique de votre féminité ou de l’image de votre mère. J’ignore totalement précisément ce qui s’est joué dans le rêve, mais je suis persuadé du mouvement psychique, de son importance, et donc de celle de ce rêve. De votre côté, en fonction de votre histoire familiale, peut-être comprenez-vous ce qui s’est passé là ?




Recherchez "Ensevelie par la lave" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact