Signification rêve

Homosexuel refoulé

Reve du 16 septembre

Fin de mon rêve. Je marche dans une avenue, très large, qui descend et décrit un arc de cercle vers la droite. J’arrive à un café. De l’extérieur à travers la vitre, je vois mon ex amoureux, avec son pote inséparable, assis face à l’entrée, à une table.

C’est un couple que je vois à cette table, et la vision de mon ex qui me trouble, car il m’apparait dans une forme allongée, vers le haut, "pointue", et c’est une femme. Mon ex est un homme, mais il m’apparait en femme masculinisée, son visage est un mélange de lui et de Nicole Kidman, l’actrice. Il y a quelque chose qui cloche dans son visage. C’est un couple que je vois, et mon ex est la femme dans ce couple.

Il me fait signe d’approcher, j’entre et m’assoie à la table.

Cet homme là, est un acteur, me suis je dit à mon réveil (car sinon pourquoi ai je utilisé une actrice dans la mise en scène de ce reve), il joue un role dans l’existence. Il est homosexuel refoulé. C’est ma vison intérieure de mon ex, inséparable de son ami (qui s’appelle Fye, on le prononce Faille) dont il coupe les cheveux et qu’il emmène en vacances. Il s’occupe de son ami, comme une femme s’occuperait de son homme. Est ce pour cela qu’il buvait tant ?

Nos rêves peuvent ils nous révéler nos intuitions, mêmes celles qu’on ne veut pas s’avouer ? Et surtout, à l’état d’éveil, pouvons vous saisir chez les autres, leurs vérités profondes, celles qu’ils voudraient nous cacher, celles qu’ils se cachent à eux mêmes, pour les restituer dans un reve que l’on construit pour enfin y faire face ?

Dans une autre perspective, se peut il aussi que la jalousie que j’éprouvais envers son ami, à juste titre, soit à l’origine de ce rêve, dans lequel je féminise mon ex amoureux, lui qui voulait tant incarner la masculinité, à outrance même, et d’une certaine manière, je le ridiculise. serais je aussi mesquine ? Je m’interroge, et dans le même temps je ressens de l’exaspération, car j’aimerais beaucoup que mes reves sur mon ex cessent, car cela signifierait que la rupture est assumée et dépassée.


Failles, c’est le titre d’un livre de Charles Juliet, qui se termine ainsi :

"On est raté de la vie quand on s’est toujours empêché de vivre. Quand on n’a cessé de mutiler son être intérieur. Quand pas une seule fois on n’a eu le courage de se mettre à son écoute et de se plier à ce qu’il exige".

(...)

" Et je connais en cet instant un bonheur si extrême que je sens que ma vieille souffrance s’est assoupie. Il se peut même que se soit produit le déclic dont me parlait cet ami truand. Une fois ce déclic survenu, on parvient à s’aimer, à se faire confiance, à adhérer pleinement à la vie. Oui, en cet instant, je le sais, j’ai expulsé celui qui me tenait en prison. Je vais me laisser guider par cette voix que je refusais d’entendre. Je sens que tout va pouvoir enfin commencer."

Sans aucun doute, Charles Juliet est un jungien qui s’ignore (ou pas d’ailleurs).

Évidemment vos rêves peuvent révéler ce que vous vous cachez. En mettant en retrait votre conscience, vous accédez effectivement aux souvenirs et aux intuitions qui se combinent avec la capacité à condenser l’information de façon symbolique propre à l’inconscient.

Dans votre histoire, Fay, faille, est à l’extérieur. Mais c’est lui qui pénètre votre couple. Il a le rôle de l’objet externe qui vient s’intercaler entre vous par le biais de vos objets internes. C’est l’image interne qu’a votre ancien compagnon de son ami Fay qui donne une explication symbolique de votre liaison impossible.

Ce couple, vous le voyez "De l’extérieur à travers la vitre". Vous êtes celle qui reste au-dehors, qui ne trouve pas sa place dans cette relation. Je pense aussi à L’invitée de Simone de Beauvoir. Je pense évidemment au rêve qui a suivi celui-ci mais que vous avez publié antérieurement (pourquoi ?, les réponses à cette interrogation seraient très enrichissantes pour vous comprendre). Évidemment ce rêve prend tout son sens : vous êtes la femme qui désire ce couple de clowns, mais avec lequel vous n’arrivez, plutôt qu’à une relation sexuelle, qu’à une situation de bonne entente.

Votre décrivez votre ancien compagnon comme adoptant des manières viriles ostentatoires. Lisez notre article sur la castration. Ce comportement est celui de l’homme qui a refoulé, voire clivé, une partie de lui-même devant la force de cette angoisse ressentie inconsciemment. Cette partie rejetée, c’est sa partie féminine, son anima. Ne lui dites surtout pas, cela l’énerverait, entendre qu’il est aussi une gonzesse au fond de lui-même ! Et pourtant, c’est le retour du refoulé, ou du clivé suivant les cas, cette part ressort dans son comportement lorsque l’environnement le permet. Elle ressort dans sa relation avec Fay. C’est le comportement macho des homosexuels virils des livres de Jean Genet.

Ce qui est intéressant, c’est pourquoi êtes vous attirée par cet homme, ce profil, ce masculin mis en avant pour cacher un féminin muselé ? C’est cette question qui est posée par le rêve, et qui explique pourquoi j’ai modifié le titre de votre rêve. De "Acteur" je l’ai appelé "homosexuel refoulé". Pourquoi cette attirance pour un homosexuel refoulé ?




Recherchez "Homosexuel refoulé" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Posez une question ou complétez cet article
  • 24 septembre 2014

    Bonjour

    Mon ex amoureux, je l’ai rencontré lorsque j’avais 16 ans… Lorsque je le voyais devant le lycée, la rue tremblait, j’etais très amoureuse de lui, et lui de moi, m’a-t-il revelé, lorsque nous nous sommes retrouvés, trente ans plus tard. A l’époque, nous ne nous l’étions jamais avoué. Tout etait platonique, inavoué.

    Le problème ne m’est pas apparu tout de suite, tout s’est revelé peu à peu… Comme lorsqu’il reproche à sa mère d’etre depressive à 85 ans, et à esperer qu’elle cesse d’importuner son père en quittant ce monde... Son père dont il a une photo face à son lit, « le Padre »… qu’il admire comme un Dieu. Un père qui lui enseigne depuis toujours de se mefier de tout le monde, pas etonnement qu’il ait developpé une paranoia deroutante... et toutes ces photos d’hommes chez lui, comme Jean Gagin et lino ventura, qui sont ses heros… mais du mepris pour sa mère, ça oui….on dirait qu’il lui en veut, mais de quoi ?

    Et pui, un manque d’empathie terrible, jamais rencontré jusqu’à present dans ma vie, un etre aussi peu à l’écoute, et meme vis-à-vis de ses amis… Un mur.
    J’etais folle de lui, c’est la raison pour laquelle, l’image que j’avais de lui héritée de notre jeunesse, a mis du temps à s’effriter, je le voulais tant ce beau reve. Il m’a fallu du temps pour rendre les armes, tout simplement.

    Donc, non, je ne suis pas attirée par cet aspect en lui homosexuel refoulé, bien au contraire, cela m’a éloigné... forcement, car j’espèrais une vraie et belle relation.

Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Qui sommes-nous ? | Partenaires | Légal | Contact