Signification rêve

La pièce au fond du couloir

Je suis dans le couloir de mon immeuble, je visite l’appartement de ma voisine Charlotte. Il n’est pas comme le mien car son salon et sa cuisine sont séparés. La seule chose de ressemblante est le fait qu’il faut passer par la chambre pour accéder à la salle de bain.

Son appartement n’est pas rangé et des feuilles de cours traînent partout. Je remarque que son plafond est bleu et je me souviens qu’il me reste un mur du salon à peindre. Il y a aussi des plantes près des fenêtres et l’une de celles-ci est fissurée. Je me demande s’il fait aussi froid la nuit dans son appartement que dans le mien mais peut-être qu’elle dort dans sa chambre.

Elle part vers celle-ci me laissant avec notre propriétaire en nous invitant à rejoindre la cuisine. Je passe seule la porte de celle-ci car le propriétaire s’absente aussi. L’état de la cuisine et comme celui d’une cuisine abandonnée, les placard sont cassés et ne tiennent pratiquement plus. Les planches normalement blanches sont rongés par l’humidité et les murs sont dépourvus de papier peint et plein de trous. Son micro-onde gis au sol totalement hors-service et elle n’a pas de table. Je remarque une porte à gauche qui rejoint le couloir du bâtiment ou plus précisément la pièce au fond de celui-ci.

J’entre dans celle-ci en me souvenant que ma mère m’avait empêchée de le faire la veille. Je tombe alors sur des murs et un sol en bétons avec des araignées dans les coins. J’avance mais la pièce est coupée en deux, d’un côté il n’y a pas de mur et on arrive sur le terrain du propriétaire. Je reste du côté bétonné et continue d’avancer jusqu’à rejoindre une pièce qui doit être derrière ma chambre. Là j’aperçois de plus en plus de tâches au sol rouge marronné et parfois noire.

Puis quelque chose me tombe dans le cou puisque j’ai la tête baissée vers le sol. Quand je la relève je tombe sur un homme aux yeux bleus pendus avec la bouche légèrement ouverte. Des insectes remontent vers cette partie de son corps. Puis je tourne vers l’ancienne fenêtre maintenant condamnée dans ma chambre. Là se trouve un mont de membres humains découpés. Quelque chose m’attrape la cheville et je rebaisse le regard vers cela. Cette fois-ci c’est un jeune garçon dont la commissure des lèvres est ensanglanté qui essaie de dire quelque chose. Je n’ai pas le temps de m’abaisser pour mieux l’entendre que le chien du propriétaire : Igor ; se saisit du pied du garçon qui me lâche avant d’être traîné vers le coin du bâtiment donc vers la verdure.

Puis un son de clé qui s’entrechoque met fin à ce songe.

Pour remettre un peu de contexte à ce rêve, j’ai eu un appartement dans lequel j’ai emménagée depuis peu. En cherchant le cumulus avec ma mère nous avons ouvert la porte au fond du couloir sans être entrée dans la pièce qu’elle contenait.


Grace à vos précisions, on comprend comment le rêve emprunte aux éléments de vie passés pour construire des scénarios qui visent à préparer l’avenir.

Pour vous, l’avenir, c’est rencontrer un pendu, un enfant agonisant emporté par un chien.

Ce qui est intéressant, c’est que ces rencontres ont lieu après le constat : "J’avance mais la pièce est coupée en deux". C’est comme si d’un côté ce n’était qu’un cauchemar. C’est ce cauchemar qu’explore votre inconscient. Il le remet en forme, tente de l’assimiler. Mais qu’est-ce qui se trouve de l’autre côté de la pièce.

Cette coupure d’ailleurs se retrouve dans la phrase : " Il n’est pas comme le mien car son salon et sa cuisine sont séparés" au tout début du rêve. D’un côté c’est extrêmement délabré, mais ça vous le savez. Ce qui serait intéressant, ce serait d’explorer l’autre côté.




Recherchez "La pièce au fond du couloir" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Qui sommes-nous ? | Partenaires | Légal | Contact