Signification rêve

Le savant fou du soleil

Je suis dans une chambre avec deux autre personnes, la chambre est vide, un coin du mur est renforcé près de la fenêtre, sous celle-ci il y a un lit une place très minimaliste, une poutre aussi au milieu de la chambre (en fait plutôt à un quart de la fenêtre). Sur le lit est assis un camarade que je connais mais n’apprécie pas particulièrement, à ma droite il y a l’ami d’un ami et je ne sais pas trop ce qu’il fait là alors qu’on ne c’est parlé qu’une fois.

Je pose une questions et aucun d’eux n’a le temps de me répondre que la lumière de la chambre se coupe et que je me rende compte qu’il fait nuit. C’est la pleine lune, nous la fixons tous il y a un problème avec elle, soudain elle prend de la place et traverse la fenêtre sans la briser. Celui-ci sur le lit ne bouge pas pendant que l’autre garçon et moi-même faisons un pas en arrière. La Lune rapetisse ensuite et le second garçon me tire de la porte pour que j’aille vers le renforcement du mur alors que lui reste au milieu de la pièce.

La Lune ne fait rien d’autres que visiter la pièce elle tourne quand elle arrive au mur, tourne sur elle-même puis retourne de là où elle vient, nous n’avons le temps de rien dire qu’elle revient, entourée de fumée elle se tord et se transforme en soleil, il commence à faire chaud dans la pièce, le Soleil pose des billes explosives qui défie les lois de la gravités, comme dans les jeux. Le garçon au milieu de la pièce prends les choses en main et commence à les écraser une à une, il n’a pas le temps de tous les détruire que le Soleil revient pour en mettre de nouvelles. Les lignes d’explosifs se forment suivant un angle droit depuis la poutre et nous empêche de pouvoir sortir, seul celui sur le lit le pourrait mais ne le fait pas.

L’opération se répète plusieurs fois jusqu’à ce que je décide d’aider à la destructions des billes, je le fais et arrive presque à la fin quand le Soleil frôle mon pied et que celui-ci commence à brûler, je suis déséquilibrée et tombe en arrière mais le garçon sur le lit se lève et me rattrape avant de me dire de laisser faire les pros, comme il se rassoit sur le lit ensuite m’asseyant à côté de lui j’en déduis que ce n’est pas un pro. Quand je lui fais remarquer il lance une remarque acerbe, se lève et rentre dans la zone sans issue pour aider l’autre garçon. Je décide d’aller chercher du secours pendant ce temps. Dans le couloir je m’aperçois que c’est ma maison d’enfance et me dit alors que la chambre de laquelle je sors n’est pas exactement la même de par sa forme. J’ouvre la porte de droite du couloir pour voir mon père se battre avec un autre petit, soleil, je ne tente pas les autres pièces étant sûre d’une certaine manière qu’elles sont vides, qui vivraient ici de toute manière ? Je cours en bas en courant dans les escaliers et m’aperçoit que la cuisine n’a pas de soleil, par contre dans le salon il y en a deux et une femme qui doit avoir l’âge de ma grand-mère qui dort sur un bras de canapé. Je l’appel Mamie alors qu’elle ne ressemble pas à l’une de mes grand-mère, elle se réveille et voyant les soleil prend un balais pour taper dessus, le bout du balais brûle, elle décide donc juste de se servir du manche pour changer l’air et choisir la direction que prendra le soleil, je remonte dans la première chambre.
Quand j’entre les garçons se battent encore de leur côté puis le soleil se retransforme en lune puis repart comme il/elle est venue.

On se retrouve à cinq dans le couloir ne sachant pas très bien ce qu’il vient de se passer. On entend une personne dans un mégaphone nous disant que c’est un savant fou qui a créer ça et qu’il vient d’être arrêté.

La nuit passe et le lendemain je suis à l’école, on parle de ce savant qui avait déjà changer la lune une fois en la faisant devenir bleue. Bizarrement je me souviens de ce moment et en parle avec les autres. Puis il faut prendre un bateau et rejoindre une île proche de l’école pour assister aux feux d’artifices sous la Lune bleue, je descend un escalier et reconnaît dans ceux-ci le garçon du lit de la veille. On descend ensemble parlant de ce qui s’est produit hier, il manque une marche et j’arrive à le pousser contre la rambarde à défaut de le retenir dans sa chute. Il peut donc se retenir avec ses mains sans tomber. Puis nous nous rendons sur l’île.


Et si vous interprétiez ce rêve à partir de la symbolique de ces deux opposés :
- le soleil, symbole du masculin,
- la lune, symbole du féminin.

En opposant ces deux immenses symboles, Jung a proposé la notion de conjonction des opposés (dans Mysterium conjunctionis notamment, mais d’une façon plus large dans toute son œuvre).

Aussi, comment résumer cette grande thématique ? Et est-ce nécessaire ? Le plus important est peut-être finalement de considérer que le savant n’est pas totalement fou.




Recherchez "Le savant fou du soleil" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact