Signification rêve

Massacre puis question à poser à ma mère

Je vois la scène, mais il me semble que ça m’arrive souvent. On dirait que je regarde un film d’horreur, c’est une famille, la mère qui est enceinte de jumeaux, et ses trois enfants de six à dix ans, ils jouent ensemble dans ce qui ressemble à un bois.

Un homme (je ne le vois pas mais je le sais ??) arrive, il leur demande de se coucher en ligne, la mère enceinte, presque sur le point d’accoucher, et les trois garçons du plus petit au plus grand.

Et là c’est l’horreur, il poignarde plusieurs fois la mère, j’entends les bébés qui sont dedans crier et pleurer, mais rien ne l’arrête il tue de la même façon les trois autres gamins.

Puis un par un il leur retire les yeux des orbites. Les cadavres sont horribles, mon rêve s’arrête là.

Le deuxième est plus complexe, je descends d’une voiture (je ne sais pas qui la conduit) et j’arrive devant mon immeuble, là des arbustes de fleurs, des vases de fleurs, bref on ne reconnait plus l’entrée, je croise les instigateurs de cette idée et je leur dis que je trouve que ça fait "cimetière" plus qu’autre chose !

Je regarde alors dans ma boîte aux lettres, des photos de mes enfants, un papier plié de ma mère, je suppose que c’est elle, parce qu’elle le fait en vrai, deux grands pinceaux où je trouve (ils ont été lavés) des marques de ce que je prends pour du sang et qui me fait penser au premier rêve.

Mon petit frère est là aussi, il est allongé,sur une planche ? il ressemble à un clown, il a les cheveux jaunes citron.

Par la suite il m’apparaît normalement, je lui parle des pinceaux et lui me dit que je me trompe, que les traces apparaissent vertes. Finalement j’oublie l’idée du rouge. Puis ma mère fait son apparition, j’ai quelque chose, qu’apparemment elle ne sait pas, et qu’il faut que je lui dise.

Mais mon petit frère arrive, je lui dis de partir, il reste, je me mets en colère et il part enfin.

Nous sommes ma mère et moi sur les escaliers, je suis à ses pieds, en pleurant je lui dis ? il semble que je ne saurais jamais puisque mon rêve s’arrêtera là.

Ce mois ci à été chargé en rêves, toutes les nuits, se chevauchant les uns après les autres. Si bien qu’en me réveillant j’avais l’impression de n’avoir pas dormi. De plus ils été tellement accumulés dans ma tête qu’au final je ne me souvenais de rien. C’est très pénible et fatigant, peut-être pourrez-vous me renseigner pourquoi mon cerveau éprouve ce besoin ?


Vous me sommez de trouver une interprétation à ce rêve, mais il se termine, comme votre nuit d’ailleurs, sur un manque : qu’avez-vous à dire à votre mère ?

Vous ne le savez pas. Mais moi non plus. Or le rêve ne dit que ça. Faut-il inventer ? Peut-être.

Inventer à partir de ce premier rêve, ou première scène, qu’importe car de toute façon ces images sont liées par la couleur rouge. Qu’avez-vous à dire à votre mère à propos de cet homme qui fait peur ?

Mais en notant que le fantasme de tuer les bébés dans le ventre de la mère est typiquement freudien, puis repris largement par Mélanie Klein. Comme si vous aviez, dans ce rêve, accès à ce fantasme qui reste normalement inconscient, celui de détruire dans la mère les bébés potentiels et concurrents. Et comme vous ne pouvez pas vous voir accomplir une telle horreur, vous le faites faire par un autre, un homme par exemple, sur lequel vous projetez votre propre agressivité primaire, inconsciente.

En fait, on en reste toujours à la même question : y a-t-il quelque chose à demander à votre mère, à une personne extérieure, ou bien n’y-a-t-il personne à interroger sur quoi que ce soit de vécu à l’extérieur, parce que ces images ne viennent finalement que de l’intérieur (de votre propre imaginaire) ?




Recherchez "Massacre puis question à poser à ma mère" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Qui sommes-nous ? | Partenaires | Légal | Contact