Signification rêve

Psychanalyse

je suis dans ma séance de psychanalyse dans cette pièce une petite fille entre. Je la trouve laide et agaçante. Le psychanalyste lui demande de partir. Elle quitte la pièce. Une deuxième petite fille entre dans la pièce un dessin à la main, qu’elle Montre au psychanalyste. Celui-ci la complimente je rentre dans une autre pièce et je vois un homme assis à côté de moi en décalé. Je le connais, dans la réalité, il est sale et laid. Dans ce rêve il est propre, rasé et s’exprIme correctement. Quand il me reconnaît, il me demande si je connais le nom de son lieu. Je cherche sur mon ordinateur et le psychanalyste aussi. J’indique à l’homme le lieu qu’il cherche à retrouver. Il me répond « c’est ça ! C’est exactement ça ». Enfin j’entre dans Une troisième : il y a une femme allongé sur un divan ou lit de malade ? Le psychanalyste me demande mon numéro de sécurité sociale. Je lui énonce, mais comme je suis allée trop vite,il me le fait répéter pour noter. A ce moment là je suis incapable de terminer il manque les 6 derniers chiffres. Alors la femme donne son numéro de sécurité sociale. Mais le psychanalyste l’ignore. Et me demande de répéter mon numéro à moi. Ce que je fais correctement et lentement cette fois-ci. Alors il est satisfait et lève la séance.

Difficile d’interpréter Ce rêve. Je le comprends sans pouvoir l’expliquer. Le personnage de La petite fille dans le rêve est extrêmement rare. c’est seulement La 2ème fois qu’elle apparaît (c’est toujours Un petit garçon d’habitude).
Le lieu trouvé est bien le ça de l’homme.
Et enfin avec le numéro de sécurité sociale il y a l’identité : le genre.
Est-ce un rêve de différentiation sexuelle ?

Ce rêve fait suite à une lecture faite la veille d’un livre, non terminé, de R. Roussillon sur les agonies primitives. Et il décrit les 3 temps de l’agonie chez le nourrisson. J’au Cru me reconnaître et reconnaître les défenses que j’utiLise pour éviter le retour du vécu non vécu.


Comme toujours vos interprétations sont justes. Je me permets de les compléter, c’est à dire d’ajouter d’autres éléments, pas plus vrais, mais moins les vôtres, plus les miens. Le but est au final de donner le plus de possibilité à votre psyché de jouer avec ces différents compréhensions de vos rêves.

J’emploie le terme de "jouer" pour rester dans le vocabulaire de R. Roussillon. Avec son concept d’objeu,il souligne que le but de la psyché est de jouer, qu’elle se constitue par le jeu, ces déplacements, ces comparaisons, ces raccourcis... que l’on observe notamment dans les rêves, au final le jeu pour le je.

Or c’est que vous semblez faire, par trois fois dans ce rêve, comme dans un conte initiatique :
- Première pièce : la petite fille, rare dans vos rêves vous écrivez, mais en même temps au cœur de l’un de vos derniers rêves, objet de nos échanges autour de votre rêve intitulé "vide et lien". Dans cette pièce, vous découvrez que vous avez le choix de la petite fille à retrouver dans l’analyse. Vous pouvez révoquer celle qui ne vous plaît pas.
- Deuxième pièce : l’homme sale dans la réalité se trouve transformé dans votre rêve, là encore vous semblez avoir le choix du masculin, de ne pas le retrouver en vous aussi sale qu’il peut être dans la réalité.
- Troisième pièce : la femme. Là par contre, il n’y a pas le choix, il n’y a que vous, personne ne peut prendre votre place. Vous n’êtes justement pas seulement un numéro, car si une autre le prononce à votre place, elle ne prend pas votre place pour autant, "le psychanalyste l’ignore". Oui, lentement, à votre rythme, vous retrouvez tous les chiffres qui vous décrivent, votre entière identité.




Recherchez "Psychanalyse" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Qui sommes-nous ? | Partenaires | Légal | Contact