Signification rêve

La pompe à carburant a disparu

Ce rêve se passe à la campagne dans une zone forestière et une ferme à côté, une "ferme bretonne" classique de mon enfance avec ses bâtiments en granit entourant une cour boueuse. Mes parents n’étaient pas agriculteurs mais on vivait à la campagne entourés de telles petites fermes.

Le rêve débute dans un endroit au bord d’un bois, où se trouvent des arbres et des branches coupés, et une pompe à gasoil isolée. Les sols sont détrempés, le temps est humide avec un crachin persistant et un peu de brouillard.
Un collègue déjà au travail est en train de faire le plein de ce qui semble être un gros engin forestier ou un camion. Il démarre en oubliant de retirer le pistolet de la pompe de son réservoir et je tente de le faire arrêter avant qu’il casse quelque chose. Mais il stoppe trop tard et arrache le corps de la pompe. Il ne reste plus qu’à signaler ça au patron quand il sera là et dans l’immédiat on commence à faire le constat précis de ce qui est cassé.
Quelqu’un dit que faire une photo ne suffira pas, qu’il faudrait une video pour montrer les dégâts en détail. Et on voit tout d’un coup que la pompe n’est plus là, il n’y a plus que le tuyau et le pistolet resté dans le réservoir du gros engin. Je me mets à sa recherche en allant voir dans la ferme à côté.
Dans la cour de la ferme rendue boueuse par le passage régulier du bétail il n’y a rien d’autre que deux ou trois vieux bancs en bois devant le plus long des bâtiments de la ferme, qui est en fait une longère. Je regarde si par hasard le fromage de la pompe n’est pas posé sur un de ces bancs. Ce fromage est généralement posé près de la pompe ou dessus et celui qui fait le plein "peut manger un morceau" pendant le remplissage de son réservoir.
Je retourne derrière la ferme sur le site forestier, cette pompe n’a pas réapparu. On me dit qu’il est inutile de chercher le fromage car parfois les pompes n’ont pas de fromage. Je m’en fiche car si parfois les pompes n’ont pas de fromage alors c’est que parfois les pompes ont du fromage et retrouver celui-là pourrait donner des indices utiles pour retrouver cette pompe.
Je vois que quelqu’un s’est permis de prendre mon appareil photo dans mes affaires. Je n’accepte pas ça et je le lui reprends en lui faisant comprendre à lui et aux autres présents qu’ils n’ont pas à se servir comme ça dans ce qui ne leur appartient pas.
Puis ayant cet appareil photo en main je me mets à photographier l’endroit où était la pompe disparue et où sont restés le tuyau et le véhicule arrêté. Une seule photo serait insuffisante pour faire le rapport de cet incident mais plusieurs photos feront parfaitement l’affaire.
Puis je repars à la recherche de la pompe, cette fois sans m’occuper du fromage qui a pu être mangé ou être jeté et ne pourra plus être retrouvé maintenant.

Retour à la ferme. Des voitures arrivent de nulle part et entrent à vive allure dans la cour comme si elles circulaient normalement sur une route. Elle vont vers le fond de la cour pour passer entre deux des bâtiments, par où je suis revenu. Elle ne font que passer et vont contourner le bâtiment, traverser le site forestier puis disparaitre.
Le passage entre les deux bâtiments est maintenant bouché par un mur de ronces, seul y subsiste un étroit passage que seul un animal pas plus grand qu’un chien pourrait emprunter. Je me trouve là et je dois me ranger parce que les voitures vont trop vite, beaucoup trop vite par rapport à la disposition des lieux. Je n’ai pas le moindre mal à traverser les ronces, ensuite les voitures y passent aussi sans aucun problème, traversant ces ronces comme si ce n’était qu’une image projetée sur le brouillard. J’arrive à faire comprendre à deux ou trois des conducteurs qu’ils vont bien trop vite mais les automobilistes sont toujours bornés et ceux-ci continuent leur route sans se préoccuper du danger qu’ils constituent. Les voitures passent dans le site forestier comme des balles puis disparaissent, Je ne m’en occupe plus, et nouveau retour près de l’endroit où était la pompe.

Il y a maintenant un grand feu, un immense tas de branchages en train de bruler mais bien que ce feu immense est l’air d’être un véritable incendie de forêt il n’y a pas de danger avec parce qu’il est bien maitrisé par ceux qui l’ont allumé pour se débarrasser de tous ces branchages, aidés en cela par le temps très humide.
Et bien sûr cette foutue pompe à carburant n’a pas été retrouvée.

Je n’ai pas tout détaillé parce que ce récit est déjà très long sans ça mais dans ce rêve tout est très précis, exception faite des voitures et du véhicule qui arrache la pompe. Il est flou et je vois seulement qu’il est gros et qu’il a des grosses roues, que son réservoir est en hauteur avec ce pistolet qui y est resté.
Ce rêve laisse en sentiment inconnu "d’échec pas bien grave" et d’une sérénité inattendue .
J’ai échoué à retrouver cette pompe mais j’ai fait de mon mieux de bout en bout, en essayant d’avertir le chauffeur avant qu’il casse la pompe, en la cherchant activement ensuite, en interdisant aux autres de farfouiller dans mes affaires, en faisant des photos pour pouvoir faire un rapport précis de l’incident, en réussissant à dire aux conducteurs des voitures qu’ils circulent beaucoup trop vite dans cet endroit sans route...


En fait, ce rêve, on dirait une métaphore comme celles pratiquées en hypnose. Une façon de dire et de susciter, de façon détournée et inconsciente, un mouvement intérieur.

Plus simplement, ce scénario pourrait être celui d’un rêve éveillé.

Mais c’est un rêve nocturne, fortement symbolique. Et son interprétation dépend de la façon dont on choisit de comprendre cette pompe qui a disparu. Source d’énergie certainement. Élément moteur du moteur mécanique. Cette partie a disparu, et vous ne la retrouverez pas sous la forme attendue.

Suite à cette perte et toute vos démarches pour retrouver l’objet manquant (en soulignant le terme d’objet qui, en psychanalyse, permet de nommer l’objet d’une pulsion, objet qui peut-être un objet matériel mais le plus souvent une personne) une seconde partie du rêve vous montre perdu au milieu d’un flux mécanique incontrôlable et dangereux. Personnellement j’y vois le flux non naturel de la modernité, ces automobiles qui passent par un trou de lapin, une sorte de fluidité apparente mais totalement déconnectée de l’ordre des choses, car ce sont les chiens et les lapins qui traversent normalement ainsi les ronciers.

Or la fin du rêve vous amène à un grand feu. Vous avez retrouvé vos affaires, vos propres ressources, mais pas la pompe du patron. Vous accédez à cette autre source d’énergie, naturelle, aidée par la nature, le bois et l’humidité, un grand feu maîtrisé, une source d’énergie renouvelable, un sentiment agréable.

Il me semble que ce rêve accompagne un changement d’objet intérieur. Comme si vous vous détourniez lentement de ce qui manque toujours, à l’extérieur, pour vous recentrer, à l’intérieur (à entendre avec une voix d’hypnose), sur ce grand feu dont la symbolique, gravée en l’Homme au fur et à mesure des siècles, se dévoile à vous à l’instant, à la fin de ce rêve, au moment du réveil.




Recherchez "La pompe à carburant a disparu" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Qui sommes-nous ? | Partenaires | Légal | Contact