Signification rêve

Zombie

Généralement, les zombies apparaissent dans les cauchemars. Angoisse de mort ? Oui, certainement. Mais que faire de cette interprétation ?

Aussi, il est également intéressant de comprendre ces rêves de mort-vivant comme une représentation externe d’un sentiment interne : la projection de quelque-chose de mort en nous, et dangereux car encore vivant justement.

Signification d’un rêve de zombie

Vous avez rêve d’un zombie, donc d’un mort-vivant.

Ce personnage représente donc une personne qui est morte mais qui vit encore.

Si l’on considère le sens psychologique de cette phrase, cela indique une personne morte psychiquement mais dont la vie physiologique se poursuit.

On retrouve un peu le principe décrit pour parler des rêves qui montrent une personne décédée : c’est l’imago qui est alors représentée, pas la personne elle-même. L’imago, c’est l’image intérieure. Par exemple, l’imago du père, c’est la représentation interne que l’on a d’un père. Elle est évidemment dépendante de la relation réelle au père, mais comprend également bien d’autres éléments inconscients. Or c’est cette imago qui trouve à se représenter durant les rêves.

Ainsi, le zombie ne représente pas un danger réel, mais une image intérieure d’une partie de nous, morte psychologiquement, oubliée, inutilisée, mais qui demeure active, inconsciemment. Son énergie demeure. On retrouve ici la notion d’affect non représenté dans la théorie freudienne, ou encore la notion d’ombre dans la théorie jungienne.

Quelque-chose se promène en nous, et nous hante. Très largement, on peut penser que lorsqu’un sujet rejette la notion d’inconscient, refuse d’observer ce qui s’agite en lui, alors un bon gros cauchemar plein de morts-vivants constitue un rappel à l’ordre.

Exemple de rêve de zombie

Bonjour, je m’appelle Anaïs et j’ai 21 ans.

Je tenais à raconter ce rêve car je n’ai pas l’habitude de faire ce genre de cauchemars, très perturbant, d’autant plus que les sensations semblaient très réel et que je me suis réveillée le visage griffé sans savoir d’où cela pouvait venir. Je tiens aussi à préciser que je ne regarde pas bien la télévision et encore moins les films d’horreur.

Je me trouvais avec un groupe de personnes, je ne sais plus exactement combien mais il y avait parmi eux un homme (semblant diriger la situation) et une femme dont je me souviens relativement bien. Tous nous nous rendons dans une maison où, il est dit, se trouve un zombie. Je ne sais pas pourquoi nous faisons cette experience, mais nous nous y rendons en fin d’après-midi alors qu’il fait encore jour et que la chose est supposée être calme.

Nous entrons dans la maison, c’est relativement sombre, vieux et principalement fait de planché. Immédiatement je cherche une cachette si un éventuel danger survient, et je trouve comme une mezzanine sans acces, à laquelle on accède avec un peu d’effort en se hissant là haut avec la force de ses bras. Nous discutons pendant que la femme explore un peu. La lumière vient d’un éclairage artificiel sans lequel la maison plonge dans la pénombre de la nuit naissante. Cette femme va, par accident, faire sauter l’électricité et nous plonger dans une certaine obscurité. L’homme va soudainement paniquer (il semble être le plus informé sur l’habitant de la maison) et ordonner de trouver de la lumière. Les interrupteurs ayant sautés il ordonne ensuite de se cacher mais à ce même moment la femme, se trouvant près du pas d’une porte ouverte donnant sur une pièce noire, se fait attraper la tête entière par une main, le visage plongé dans la paume de la chose, qui va ensuite serrer et faire fissurer le visage de la femme jusqu’à ce que sa chair sorte d’une fente verticale passant par l’arrête de son nez.

Je me trouvais près du mur à l’opposé et je n’avais pas eu le temps de me cacher. Je me souviens avoir crié à ce moment là mais ce fut le seul moment où ma voix se fit entendre dans tout le rêve. Quelqu’un va ensuite produire de la lumière et puis il y a eu une coupure. Mon rêve reprend alors qu’il fait nuit, il me semble que tout le monde est assoupie quand un bruit nous alerte. Je me rue vers la cachette que j’avais repérée en arrivant. J’ai un peu de mal à grimper mais j’y parviens, je m’enveloppe d’une couverture se trouvant là et me cache, morte de peur. Des cris retentissent stridents de personnes retentissent et soudain, alors que je bouge à peine, le zombie me remarque et s’approche jusque très près. Je ne sais comment mais il se trouvait à ma hauteur. Il s’approche jusqu’à 20cm environ, me regarde et je ressens une réelle sensation de peur, effroi, comme si d’une seconde à l’autre j’allais finir en bouillie.

Le sentiment était très réaliste. Seulement le mort-vivant ne m’a rien fait. Aucun mal, rien. Je me souviens avoir l’impression qu’un peu à la manière du monstre de Frankenstein il ressentait un semblant de sentiment/compassion/affection pour moi. À ce seul moment je peux voir mon expression qui est pleine d’effroi, de peur et sans bouger je garde les yeux grands ouverts et la bouche bée.

Ensuite à nouveau une coupure qui s’enchaine par le personnes de mon groupe, sans moi qui me retrouve juste comme un observateur externe de la scène, en train de fuir cette situation horrifique en courant dans un champ. Seulement ils rencontrent d’autre sortes de mort-vivants qui vont leur foncer dessus pour les tuer en leur arrachant la tête, leur tordant le cou et j’en passe...

Mon réveil m’a ensuite sauvé de ce cauchemar. J’étais clairement entourée d’une violence effroyable sans pour autant la subir physiquement. En tant que spectateur en revanche je la subissais en y assistant.

J’ai tellement été remuée que j’apprécierais si quelqu’un pouvait me guider sur l’éventuelle interprétation de ce récit.


J’écris ici ma.situation. Je suis étudante à Seoul et je gère mon existence un peu seule à 9000km de ma famille.


Coupée de votre famille, et d’une partie de vous.

Etre coupé d’une partie de soi, en psychologie, donne la notion de clivage. Ici, le mort-vivant reste conscient, aussi la coupure n’est pas aussi radicale, on peut donc parler de simple refoulement.

Mais dans tous les cas ce cauchemar est à considérer effectivement, en notant que personne ne vous veut du mal, simplement le zombie voulait se montrer à vous, très proche de vous.

Notez vos rêves désormais, tous, même s’ils sont insignifiants, et éventuellement copiez-les sur ce site, vous verrez que ce mort-vivant ne se représentera certainement plus, et au contraire se transformera en des personnages bien plus sympathiques.




Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact