Signification rêve

Appartement et questions de mort

Je suis dans un appartement qui est séparé de la mer par une terrasse et deux marches.

Il semble (mais c’est flou) que je dois habiter dans cet appartement, pour l’instant un couple que je connais pas y réside.

Des vaguelettes viennent s’écraser au pied des marches et je dis au couple que c’est dangereux, d’ailleurs au loin je vois des gens se faire emporter par le courant.

Puis je leur dis que j’ai un lave-vaisselle et un four, puis je m’aperçois que j’ai dit des bêtises puisque le four appartient à ma propriétaire, je me dis que j’en achèterai un.

La locataire m’emmène pour sécher son linge vers un baraquement où deux ou trois fils à linges pendent lamentablement. Je lui dis alors que je possède un sèche-linge.

On parle de chien, j’en veux un et le couple à l’air ravi.
Je me surprends alors à penser fugacement que si mon lapin mourrai j’aurai plus de place. Je me tance toute seule d’avoir pu penser une chose pareille.

Je me retrouve dans une voiture avec l’homme qui m’a accompagné, une voiture devant nous fonce délibérément dans la rambarde, la voiture tombe dans la mer et le conducteur en ressort avec une adolescente dans les bras.
Je suis étonnée car il la tient dans ses bras comme une offrande et la remets sous l’eau, en fait j’apprends qu’il voulait la noyer !

Puis je me retrouve à un dîner avec ma deuxième fille, un homme nous propose du jambon qui vient de Corse pour finir le repas, ma fille me dit : "mange le moi j’en mangerai une autre fois !"

Je lui demande alors que veut dire cette réflexion, elle me dit que je mourrai avant elle donc qu’il vaut mieux que j’en profite sans attendre !

Mon rêve s’arrête là !


Encore un rêve un peu lourd non ? Quelle ambiance ! Pourtant un appartement vue sur mer c’est plutôt agréable au début. Mais même la mer est dangereuse.

Il me semble que vos inquiétudes ou tracas conscients se retrouvent ici :
- Dans la première partie : la précarité de ce logement, la promiscuité, des équipements qui ne vous appartiennent qu’à moitié (un à vous, l’autre au propriétaire), la participation lamentable de l’autre locataire, le manque de place,
- Dans la seconde partie, et les deux parties se mélangent avec l’image du lapin, la peur de la mort, du moment de la mort. Si le lapin meurt maintenant, vous aurez plus de place, si vous mourrez avant votre fille, alors elle mangera du jambon, si la fille ne meurt pas en voiture, alors elle sera noyée. C’est la mort physique qui est imaginée, alors que souvent c’est la mort symbolique que l’on retrouve en rêve, mort d’une partie de soi, fin d’un cycle de vie... Dans ce rêve vous semblez donc proche de votre état conscient, de vos réflexions conscientes. Un peu comme on rêve parfois de choses matérielles, d’une tache qui s’imposera le lendemain...

Je relève aussi la syntaxe de cette phrase : "mange le moi j’en mangerai une autre fois !" A la première lecture j’ai compris les mots "mange le moi" comme formant un tout, mange le pour moi, avec cette confusion entre vous et votre fille, votre fille et vous plutôt cette fois, au niveau du manger, de l’oralité, comme si vos deux corps partageaient la même nourriture, pas vraiment séparés.




Recherchez "Appartement et questions de mort" sur l'ensemble des rêves interprétés sur ce site :

Saisissez vos mots-clés :





Plan du site | Consultation pour interpréter votre rêve | Partenaires | Légal | Contact